AccueilGroupesS'enregistrerConnexion



 
FORUM fermé.

Partagez | 
 

 Sebastian _ Seven Sins in the right way.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sebastian M. Keegan
avatar



Articles : 59
Côté coeur : laisses moi rire
Job : Adoint du maire


MessageSujet: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Mer 20 Aoû - 19:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Laissez moi vous raconter une histoire sur Sebastian Mathew Keegan, notre suspect du moment. Né(e) le 5 Novembre à Chicago, il est donc âgé de  33 ANS. Dans la vie, il s'occupe en étant Adjoint au Maire de Washington Dc  Il est actuellement veuf et montre des préférences LES adultes consentants. Pour finir, il a avoué lors de l'interrogatoire que son chiffre favori était le 1, l'as le chiffre du gagnant ,qu'on lui avait déjà dit qu'il ressemblait à Henry Cavill et allait rejoindre les King
On pourrait lui donner tous les défauts du monde, égoiste, prétentieux, menteur, manipulateur,  excessif. Oui attribuez lui tout ces qualificatifs et il vous regardera avec son petit air supérieur, son sourire en coin et son regard semblable à la glace. Pourtant savez vous que cet homme est bien plus chaud que la lave en fusion? Prêt à exploser à chaque instant, par avidité, par exces, par la colère qu'il canalise au sein de cette image politiquement correcte. Sebastian est un homme inacessible, plein de mystères et attire ces proies comme des mouches, il les fait graviter autour de lui comme des satelites essentiels au bon fonctionnement de son monde. Un monstre comme la plupart pourraient le qualifier, un pécheur, un sociopathe, une créature de l'enfer. Oui ils aiment le ranger dans des cases, mais il n'en a qu faire. Adulé la plupart du temps, il utilise le désir et le mystère pour vous attirer dans ces filets. Mais en réalité il ne veut rien de vous, rien de plus que cette petite attention qu'il le fera exister et s'élever. Il c'est promis de ne plus jamais laisser quiquonque le rabaisser et cette promesse fait de lui un homme méfiant, appeuré, écoeuré par ceux qui prétendent être humains alors qu'ils sont tous similaires, des briseurs de rêve, des menteurs, des égoistes. Battre ou se faire battre? Il a choisi la première option.  
L'art est une activité humaine, le produit de cette activité ou l'idée que l'on s'en fait s'adressant délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitions et à l'intellect. On peut dire que l'art est le propre de l'homme, et que cette activité n'a pas de fonction clairement définie Fasciné par l'Art sous toutes ces formes, l'émotion dans un oeuvre lui renvoit le risible espoir que l'homme peut faire quelque chose de bon, de pur, de beau. Jeune il rêvait d'intégrer l'école des beaux Arts mais son père le disuadait de ce qui n'était pas une carrière viable. Il gardait cependant en lui le talent de griffonner du papier, éclabousser une toile, comme celui de jouer du violon.
Les animaux s'il considère bien des fois l'Homme comme un animal, un mammifère guidé par ces instincts primaires, il sait que les véritables animaux sont dénués de conscience et de cette notion destructrice du bien et du mal. Faire le mal délibérement n'est pas un trait animal , voila pourquoi ceux ci le fascinent autant. Il a quatre chevaux, deux chiens, six tortues, un perroquet et trois chats. Une fois par semaine, il se rend au parc zoologique pour aller observer les fauves et autres animaux du zoo, il a  même réussi à avoir un accès privilégié au près de l'équipe de soigneurs.
Le feu devenu une sorte de fascination morbide, la flamme étouffe ces nuits, un brasier métaphorique de corps en action, ou de terribles cauchemars angoissant, le jour il devient un jeu. Un regard qui s'embrase ou jouer avec la flamme de son Dupont pour tromper l'ennui.
L'ennui phase constante de son quotidien Sebastian n'en a jamais assez, ce n'est pas par caprice mais par simple soucis d'évolution. Un désir assouvit, il faut lui en trouver un nouveau et vite, mais que ce passe t il lorsque l'on commence à épuiser les ressources?
Les oeuvres charitatives: l'orphelinat st george, all souls episcopal church, l'association hope et bien d'autre encore... Ils sont tous humains, ils ont ou feront des erreurs, mais pourtant ils n'ont pas choisi cette vie, ces enfants délaissés par leur mère, ces personnes seules à mobilité réduite, ces femmes battues ou anciennes prostitués, ils ont tous besoin d'aide. et dans une societé ou l'argent donne pouvoir et vie, je me porte volontaire pour les aider. Spectacles, ventes de charités et dons, je prend sur mon temps libre pour aider ceux dans le besoin, même si vous me verrez rarement distribuer la soupe populaire directement, ce n'est pas pour autant que je ne les soutiens pas à ma façon.
Mes employés de maison: Esperanza, ma femme de ménage, Pablo mon palefrenier, Miguel mon chauffeur ils sont tous immigrés du mexique et amerique du sud, gracement payés, je leur offre la possibilité d'une vie meilleure pour eux et leur famille qui est restée dans leurs payas. On a pas tous la chance de naitre dans un milieux favoriser, alors pourquoi ne pas apporter un peu à ceux qui ont le courage de se battre chaque jour? Travailleurs, fidèls et respecteux j'ai confiance en ces gens qui animent et prennent soin de ma maison et je leur rend à ma façon.
Quel est votre sentiment face au chiffre neuf ?  Un chiffre reste un chiffre, mais un jour nous metterons la main sur les coupables qui se sont servit de ce chifre pour semer la terreur en leur nom.
En quoi votre quotidien est-il impacté par la situation actuelle?  Je suis adjoint au maire voyons, ne sois pas stupide! Ce sujet reviens trop souvent sur le tapis!
Quel est votre opinion sur la manière dont les politiciens et les instances judiciaires gèrent la crise ?  Mal très mal, mais ils ont peur c'est logique. Personnellement j'y trouve un certain avantage pour faire entendre mon nom et je ne suis pas le plus en danger. C'est cool n'est ce pas?
Ce que je voudrais être ?  Moi, tout simplement, je n'ai besoin de n'être rien d'autre, ma vie me convient parfaitement. Alors si on parle carrière, pourquoi pas président des Etats Unis? Bien que je sais que ce n'est pas lui qui à le véritable pouvoir.
Ce que je déteste par-dessus tout ?  Vous? Non je plaisante, à vrai dire je ne déteste pas grand chose, peut être la perte de contrôle. Vous ais je dit que j'étais un maniaque du contrôle? Disons que je ne suis pas fan des journalistes dans ce cas, même si j'adore jouer avec eux et les prendre à leir propre jeu.
Quel serait mon plus grand malheur ?  Etre défiguré? Excusez moi mais je n'ai pas seulement de belles paroles je suis conscient de mes autres atouts.
Comment j'aimerais mourir ?  Pendant un orgasme ça pourrait être pas mal non?



Dernière édition par Sebastian M. Keegan le Mar 16 Sep - 19:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Sebastian M. Keegan
avatar



Articles : 59
Côté coeur : laisses moi rire
Job : Adoint du maire


MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Mer 20 Aoû - 19:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je graverais sur ta peau les marques de mon passage, chacun de ces souffles créera la mélodie de mon souvenir, fermes tes yeux et rappelles toi qu'un jour tu m'as eu pour toi.... C'est tout ce dont tu devras te contenter mon enfant!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
.1 Wrath - « La colère est comme une avalanche qui se brise sur ce qu'elle brise. »

Lèvres pincées je fixais ces grands yeux noisettes dont les teintes dorées avaient disparues depuis presque deux ans. Son visage de porcelaine semblait être teinté de gris, ou peut être étais ce simplement ces demi cercles noirs formant un creux sous ses yeux. Léandra venait d'avaler ses saloperies qui lui donnaient la vivacité d'une vache en plein cagnard. Je détestais la voir comme ça, j'avais tout essayé pour la faire remonter à la surface mais notre couple était en train de se noyer. La flamme qui nous avait animés lors de notre rencontre et provoqué un mariage à peine un an après était désormais éteinte. Les cris, les pleurs puis vint la lassitude, l'habitude, j'avais baissé les bras depuis presque quatre mois. Deux longues années de souffrance et elle me tirait vers le bas, deux années ou je ne comptais plus les disputes mais je pouvais aisément compter sur les doigts d'une main le nombre de fois ou nous avions fait l'amour. M'aimait elle encore? Peut être, mais je ne discernais plus l'once d'un sentiment -mis à part la souffrance- en elle. Bien loin de la Léandra pétillante et joyeuse que j'avais connue. Même ses longs cheveux dorés n'étaient plus qu'un amas terne et rempli de noeuds. Un long soupire franchissais mes lèvres avant que je ne m'enfile mon troisième verre de scootch cul sec. A ce train la j'allais virer alcoolo. Je m'asseyais sur le canapé à ces côtés, les yeux posés sur sa main je n'osais même plus un contact physique de peur que son humeur me repousse ardement.   «Léandra.. faut qu'on parle.» Elle ne me regardait même pas, les yeux rivés sur l'écran de télé. Elle se contenta de soupirer   «J'ai pas envie de parler Sebastian! Je suis fatiguée.» réponse classique qui quelques mois auparavant aurait provoqué un clash. Mais la je n'en avais plus la force. J'avalais ma salive avec difficulté avant de me lever.   «bien... j'aurais voulu que ça se passe autrement mais tu ne me laisses pas le choix. Toi et moi, c'est fini Léandra.. il faut qu'on arrête on se fait plus de mal que de bien.» Son regard sombre se décrocha de l'écran de télévision et son sourire en coin avait le gout amer du sadisme.   «qu'est c'que tu me veux encore? » !   «Cette fois ci je ne plaisantes pas... et j'ai rencontré quelqu'un.» Murmurais je de peur de l'anéantir. Mais elle ne me laissais pas le choix, pour attirer son attention j'étais toujours obligé d'en passer par la brutalité. Son regard changea de teinte.   «c'est ça ruines notre mariage... te gênes pas...» siffla t'elle rageusement, encore une fois elle faisais preuve de son habituel chantage affectif en me remettant tout sur le dos.   «Ecoutes je voulais pas en arriver la mais...» Sa main s'abattait violemment sur ma joue et ces yeux étaient recouvert d'un épais voile de larmes. !   «c'est fait maintenant! Alors casses toi et laisses moi crever en paix..» Je posais ma main sur ma joue.   «Léan...dra...» est ce que je l'aimais encore? Certainement mais la femme que j'aimais n'était pas celle face à moi. Sans que je ne puisse comprendre quoi que ce soit ces lèvres se retrouvaient plaquées aux miennes, avec une violence qui n'avait plus rien de la passion, mais plutôt du gout amer de la douleur. «Me laisses pas... je t'en supplies me laisses pas toute seule...» lançait elle la voix chevrottante. Mais soudain son regard se voila de noir   «si tu pars je te promets que tu auras ma mort sur la conscience!»
Et voila comment une fois encore j'ai cédé, restant à ces côtés à la voir se mourir, impuissant, seul, malheureux, désemparé...  Mais cela commençait à en patir sur ma santé physique et morale, manque de sommeil, manque de concentration et bien trop de soucis en tête. Et ce matin là en allant travailler je n'ai pas vu ce feu passer au rouge, je n'ai pas vu cette voiture arriver à vive allure... et puis le noir..complet... Deux semaine d'hôpital, deux semaines sans voir Léandra. Oui elle à été prévenue, mais elle n'est jamais passée. C'est à ce moment la que je me suis dit que cela ne pouvait plus continuer et les conseils avisés de ma partenaire: Shane, furent cette fois ci entendu, assimilés et digérés: tu ne peux pas gâcher ta vie pour quelqu'un qui ne veux même pas de la sienne. Prise de conscience: je ne suis rien de plus qu'une excuse parce qu'elle n'a pas le courage de mettre ces paroles en actions, elle ne m'aime plus sinon elle aurait fait l'effort de venir me voir.
Et ce soir de décembre je l'ai quitté, elle est restée neutre avant de se mettre à hurler lorsque je franchissais le pas de la porte pour la dernière fois de ma vie. Les voisins m'ont appelé une heure plus tard, pour savoir ce qu'il se passait chez moi. Mais cette maison n'était plus la mienne. Mon coeur se serra, bien que je voulais ne plus entendre j'avais encore au fond de moi ce désir de savoir comment elle allait, ce qu'elle fabriquait. Une crise apparement... qui se solda par un silence radio de dix huit jours. Puis cette nuit la mon téléphone sonna, elle me suppliait de revenir, je refusais alors elle me demande de venir au moins discuter, qu'elle avait besoin, que je devais faire ça en souvenir de ce que nous avions partagé. J'hésitais et fiable que je suis j'arrivais trente sept minutes plus tard. Trente spet minutes trop tard...  Je fixais la maison qui dansait de sa robe jaune et rouge, son épais foulard gris de fumé me prenait à la gorge et m'empêchais de respirer convenablement. Je restais immobile devant la maison en flammes alors que les voisins s'agitaient et le premier camion de pompier arriva. «Monsieur veuillez reculer s'il vous plait. Y a t il encore des personnes à l'intérieur?» Mon regard ne se détachais pas de la maison, je restais figé avec une étrange sensation, la limite du soulagement d'un enfer et celui de la culpabilité. Tiraillé entre ces deux sentiments j'esperais l'espace d'un instant voir son corps sur le dos d'un pompier, rien que pour lui dire ma façon de penser à cette garce. Et d'un autre côté j'esperais qu'elle soit déja calcinée par les flammes et punie par ce qu'elle à fait de notre mariage, de notre vie heureuse. Lui sohaiter la mort? Biensur que c'était une mauvaise chose, mais ce serait un soulagement... tout du moins je le pensais à cet instant. Le pompier continuait de me parler mais je n'entendais rien. «je n'en sais rien... c'est pas ma maison.» murmurais je tel un robot. Avant de me faire escorter par les pompiers. Seulement les voisins, m'ont trahi. Tout le monde savait que cette maison était à moi, même le divorce n'avait pas été prononcé. J'avais encore des affaires à l'intérieur, j'avais une femme aussi. Elle n'a pas survécu....
Ce n'est qu'une semaine plus tard, quand je croyais mon enfer terminé que je découvrais un mail qui me retourna complètement. Un mail de Léandra qui datait de ce fameux soir, et l(heure indiquait le moment ou j'avais raccroché le telephone après lui avoir dit que j'arrivais.
Sebastian, regardes ce que tu as fait de notre mariage. J'espère que cela te servira de leçon.
Léandra.

La nausée s'empara de moi et je repeignais le sol de ma chambre. L'enterrement était pour demain et comment m'y rendre pour pleurer la perte d'un monstre? Je faisais bonne figure, ne serais ce par respect pour celle que j'avais connu à nos début, celle que j'avais aimé, par cette raclure qui venait de briser ma vie.

Après la tristesse, le sentiment d'injustice, la douleur et le deuilé survolé, je prenais la décision de ne plus jamais me laisser marcher dessus.. Quoi qu'il m'en coute. Un ange s'envole et un monstre nait. Ils me le paieront, tout ceux qui osent se mettre en travers de mon chemin me le paieront très cher!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
.2 Pride - « Plaire à soi est orgueil ; aux autres, vanité.»
Ce tuteur à la fac, ce regard azur, ces lèvres charnues exprimant passion, désir de partage et intelligence... Ma femme, la plus belle et fragile de toutes les roses, celle pour qui j'ai mis ma vie entre parenthèses nageant a contre courant pour tenter de porter secours à quelqu'un qui ne désirait pas être secouru. Ce jeune homme perdu, fragile, à la recherche d'une identité que je voyais scintiller à travers la brume épaisse englobant sa vie, la patience et ce désir de lui porter secours, l'aider à briller, un espoir que j'avais pour lui mais qui ne semblait pas être partagé. Les trois premières personnes que j'ai cherché à séduire, contre vent et marées adoptant même parfois un attitude qui n'était pas moi réellement, juste pour attirer leur faveurs. Si l'on ne compte pas certains de mes professeurs, ma tendre mère, ou la caissiere du fast food de la fac on va dire que ce sont a  peu près trois personnes sur lesquelles je me suis acharné à tenter d'être CELUI  qui les séduit,anime leurs prunelles d'étoiles et fait de moi leur soleil.

Il fait naitre l'espoir de réussite, grandir cette soif d'apprendre encore et encore, rend ma thèse bien plus passionnante qu'elle ne le semblait au départ, hante mes rêves avec une chaleur inexplicable qui rend ce secret lourd et torride difficile à porter lorsque je passe la nuit dans ma chambre d'étudiant en compagnie de Lisa. Il me captive, chaque jour que je cotoie ce jeune homme , beau intelligent, patient, attentionné, mon admiration grandit un peu plus. Il a  réussit et je veux lui montrer que j'en suis capable, malgré les doutes dans mon regard, malgré la façon fébrile dont je tiens mon stylo lorsque je crains d'écrire une phrase inconvenante. Il est là, il à été là, durant toute cette année, je ne lâcherais pas, je ne perdrais pas espoir et lui prouverait que je pouvais y arriver. Oh Dexter combien de fois as tu osé perturbé mon esprit ou mon sommeil sans que je n'ai pu moi même parvenir à te rendre le quart de ce que tu provoquais en moi. Le professeur, l'interdit face à l'élève et pourtant tu es si jeune, tu n'es pas vraiment un intouchable, mais étais je capable de ruiner ton ambition et ton talent uniquement parce que mon esprit chargé d'hormones me l'ordonnait? Probablement pas, j'ai pourtant tenté, de te prouver que ton charme était irrésistible, te montrer que celui que tu soutenais méritait de gravir les échelons, devenir ton préféré, celui que tu accompagnes et admire plus que les autres malgré ta droiture et ton envie de rester impartial. J'étais peut être trop jeune, trop stupide, encore trop incertain pour y parvenir, j'étais peut être trop lâche pour ne pas avouer à Lisa que je te préférais à elle. Et te l'avouer à toi aussi qui sait... personne ne le saura jamais.. tu restes et resteras mon grand secret, ce fantasme vivant qui faisait de chaque jour un nouveau défi pour faire briller tes yeux.

Elle a su dompter la bête sauvage et fougueuse pour en faire devenir un homme. Léandra, mon amour, celle que j'ai chérie, aimé et même épousée, pour le meilleur mais surtout pour le pire. Pour toi j'ai changé, à toi je t'ai tout donné, même mon temps, même ma patience, même ma fierté, subit tes crises de larme et de nerfs, je t'ai même donné l'enfant que tu semblais tant vouloir.. enfin je ne le savais pas encore à cette époque. Je ne savais pas que tu l'avais perdu, je ne savais pas que c'est ce secret qui à été le début de cette chute aux enfers, pour toi, pour moi, pour nous. Et c'est contre vents et marrées que j'ai bravé cette tempête, seul, avant de finir par m'épuiser et tout abandonner. Parce qu'on ne peut pas aider quelqu'un qui ne veut pas être aidé, mais ça je l'ai compris que trop tard et à mes dépends.

Garrett, toi aussi tu m'as donné du fil à retordre. Jeunesse insouciante, horizons nouveaux, tu étais plus jeune et j'étais celui qui obsédait ton esprit. Si cela ne m'a rien couté de te séduire, te garder m'a été bien plus difficile. Tu me désirais, mais pas suffisement pour faire le poids devant la peur qu tu avais de ton père. j'ai tenté de t'aider à accepter qui tu étais, te convaincre que l'on pouvait avancer, creer quelque chose, mais mon charme n'était pas suffisant... Je n'étais pas suffisant. Et lorsque ton père est entrée dans cette chambre, tu as fait de ma vie un enfer. Se retrouver accusé de tentative de viol, tout du moins d'abus sexuel était mauvais pour a santé mentale et ma carrière. J'ai donc décidé de te laisser derrière moi. Tu n'étais pas prêt et tu ne le seras probablement jamais. Adieu Joli Mome!


Trois personnes, trois personne qui ont su donner une nouvelle facette à la vie et me faire comprendre que plaire aux autres ne suffit pas à se sentir bien. Parce qu'en réalité on ne leur plait qu'un instant avant qu'ils passent à autre chose, parce qu'en réalité on ne peut imposer aux autres d'être cette personne unique et brillante. C'est donc à moi que je devais plaire, me regarder dans un miroir et me dire toi t'es un type bien, toi t'es un type fort, toi t'es canon et tu réussiras dans la vie, peut importe le nombre de barrières à abattre. Plaire aux autres? Je continues à le faire, mais comme un jeu, comme un atout à abattre pour gagner une partie. Plaire aux femmes pour obtenir leurs faveurs, séduire ces hommes intelligents pour les avoir dans la poche. Oui plaire aux autres est essentiel, mais uniquement lorsque qu'il s'agit de stratégie. Je sais maintenant ce que je vaut et ce que je me suis promis de ne plus endurer, la victime, ce ne sera plus moi, mais tout ces gens qui croiserons ma route. Qu'ils m'adulent ou me haissent l'important est d'exister, à travers leurs yeux et leur mots, parlez de moi et faites moi devenir votre centre d'attention, même quelques minutes suffisent à diffuser mon image, mon souvenir et le graver dans l'histoire.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
.3 Lust - « La luxure n’égare pas les gens, les gens s’égarent eux-mêmes.»
Une, deux, trois, femmes, des paroles obscènes des gestes déplacés, tout est trop facile dans ce lieu de débauche. Et si je leur donne ce qu'elles méritent sans le respect qu'elles ne connaissent pas je ne suis pas rassasié, pas satisfait, je erre dans ce club laissant l'ennui me gagner. Une paire d'yeux derrière ce loup, un sourire amusé qui m'attire suffisement longtemps pour retenir un peu mon regard de glisser sur ces formes soigneusement moulées dans ces vêtements. Elle m'observe, me jauge, à distance et sa tenue semble en adéquation totale avec sa "timidité". Je m'approche, elle fend la foule pour disparaitre. Qui es tu petit démon? Tu veux jouer à cache cache ? Je vois son visage, à plusieurs reprises, toujours sertit de ce regard amusé, mais ce soir tu as décidé que tu ne me laisserais pas t'approcher. La partie aurait pu me lasser ou me captiver, je n'ai pas eu le fin mot cette nuit la. C'est pourquoi le lendemain je n'ai eu aucun mal à te reconnaitre, même si ta tenue était differente, ton regard animé par une lueur étrange et ton sourire amusé aux teintes de provocation. Ce soir mon petit oiseau je ne te laisserais pas t'envoler. Tu me laisses approcher, lentement comme si tu étais un animal sauvage à apprivoiser je finis par te rejoindre, ma main sur ta hanche, mes lèvres pres de ton oreille je te murmures d'une voix brulante -tu n'as plus envie de jouer à cache cache ce soir mon chaton? la brulure intense, rapide vive, de sa main qui s'abat sur ma joue me fige sur place. Choqué, surpris, par ce geste je te détailles du regard alors que tu croises les bras refusant tout contact physique. -Ai je l'air d'une enfant de huit ans? Pour toi ce sera Madame! surpris par sa réponse et frottant ma joue en encaissant le choc, j'aurais pu être en colère, tourner les talons et passer à quelqu'un d'autre. Mais son attitude m'intriguais. Je la détaille de haut en bas, cette tenue cette attitude m'arrache soudainement un sourire. Je lève mon doigt dessinant des cercles pour désigner sa tenue -aaaah ça y est je vois....t'es du genre.... à donner des punitions coquines? Sans vouloir vous offenser madame je ne mange pas de ce pain la! Je lui fait une courbette pret à faire demi tour et laisser catwoman chercher un nouveau chiot a dresser.. mais... -Je donne aussi d'excellentes récompenses mon garçon qui plus est sache que l'on ne dit pas j'aime pas avant d'y avoir gouté... mais de toute façon tu n'es pas prêt! Je fronce les sourcils faisant volte face pour la regarder. Comment ça je suis pas pret? pour qui tu te prends pour savoir mieux que moi? La pretresse de la luxure? Elle attise ma colère et ce sentiment d'injustice, surtout lorsqu'elle m'affuble d'un large sourire gourmand et un regard de prédadeur avant de se barrer en compagnie d'un autre mal. Je t'aurais jeune femme, que tu le veuilles ou non je t'aurais! Ce soir la j'ai voulu me défouler sur des victimes, mais son visage obsédait mon esprit et c'est frustré que je rentrais chez moi. Comment une étrangère si hautaine pouvait elle captiver mon attention de la sorte?

Cette femme? C'est Tasha, celle qui à dompté le fauve en perdition, me laissant petit a petit accès à certaines parcelles de son corps, me laissant docile comme un agneau alors qu'elle m'enseignait un art encore inconnu jusqu'à présent. Un plaisir intense, une douleur nécessaire pour me rappeller ce que c'est de se sentir vivant. le désir violent, ardent, de la frustration pour en savourer pleinement la récompense. Elle m'enseigna la patience, le véritable plaisir et fut ce guide dont j'avais besoin pour ne pas me perdre dans les ténèbres. Je ne savais pas grand chose sur elle, comme elle ne demandait rien de plus sur moi, et pourtant ce que nous partagions était bien plus intense que ce que je n'ai jamais connu. Contrôler ma soif intarissable de désir, m'apprendre à guider celui ci pour plus de plaisir, differencier simple luxure et plaisir ultime, c'est grace à elle et vraiment grace à elle que j'ai grandit. Comment me direz vous? Apprendre de telles choses vous donne une excellente leçon de vie, pas seulement sur le plan érotique, mais il me servira dans la vie de tout les jours, à selectionner mes proies, me faire languir, les faire languire, les attirer dans mes griffes leur faisant croire qu'ils ont mérité ou en valent la peine. Même dans le travail, cet enseignement me sera utile. Un guide, une sorte de prophète, un phare dans la brume, cette femme à été un solide pillier et un tournant essentiel à ma vie, moi qui courait tout droit à ma perte.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
.4 Gluttony - « De la vue naissent mille désirs ; c'est dans l'oeil, dit-on, que la gloutonnerie a son principe. »

L'envie, ce désir ardent d'avoir toujours et encore plus, on m'a enseigné le contrôle de soit, cette façon de diriger ces désirs pour rendre le plaisir meilleur. Trouver toujours de meilleurs cible n'est pas facile tout les jours, en particulier lorsque l'on est devenu un redoutable prédateur. Progresser dans son travail, s'armer de patience pour obtenir ce que l'on désire, animer sa vie et al pimenter. Je suis gourmand et même si j'ai acquis un certain contrôle, il m'en faudra toujours plus. Je vois cette opportunité dans le monde politique et je la veux, une parmi tant d'autres qui viendront peu après, je vois ces ames en détresse et ils me les faut...  Un projet, j'ai besoin d'un projet pour focaliser et ne pas me perdre en route sous cet amas de cibles et de désirs. Je ne peux progresser dans mon travail pour le moment, je me suis fait une raison c'est quelque chose qui prendra un peu de temps c'est donc comme ça que j'ai décidé de partager, de rendre vivant ces nuits pour certains, de leur donner l'occasion de sortir de l'ombre et laisser libre court à leurs désirs les plus secrets. Le liber-tease prendra vit après plus d'une longue année de travail sur celui ci, un club libertin chic à la clientèle soignée et respectueuse, loin de ces lieux crasseux et honteux. Non ce club est destiné à tous et croyez moi beaucoup de politiciens, journalistes ou grand de ce monde viennent se retrouver en ces lieux. Je tiens a conserver leur anonymat, à ne pas rendre leurs fantasmes inavoués honteux, ils ont confiance en moi et c'est la premiere étape du succès. Cartes en mains, je propose ils disposent et c'est moi qui mène la danse. Si le club fait couler beaucoup d'encre, ça me fait une publicité gratuite, ne dit on pas que la provocation fonctionne mieux que la charité?

Je ne cherches pas à me défendre des discours puritains, simplement leur démontrer mon point de vue. Relancer l'économie, le consommateur moderne se dirigeant vers d'autres loisirs. Eviter à certains de longues séances de psychanalise et traitements médicamenteux, permettre à d'autre d'exprimer les fantasme sans détruire leur mariage, éviter à nos enfants le choc dans leurs yeux innocents de tomber sur ces exibitionnistes n'ayant pas trouvé de refuge, permettre à des innocents de ne pas devenir la victime d'un détraqué sexuel qui à subit la frustration de trop longues années sans pouvoir accomplir ces fantasmes. Non le Liber-Tease n'est pas seulement un lieu de plaisir et de décadence, il est un havre de paix pour ces âmes en détresse qui ressortent comblés et heureux. Une lueur dans leur nuit, tout ça grâce à une équipe professionnel, une hygiène irreprochable, un décor luxueux qui en fait rever certains, sept salles dont chacune dispose de son propre charme et propre univers. Alors non je ne cherche pas à me défendre pour ça, je n'ai pas à me reprocher le loisir de vous donner une nuit de plaisir dans votre quotidien grisatre et monotone. Les portes sont ouverte, a qui le voudra, dans le respect et le plus grand secret, vous êtes tous les bienvenus. Attention il reste cependant interdit aux mineurs!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
.5 Greed - « L’avarice est comme le feu, plus on y met de bois, plus il brûle.»
Si Léandra avait été la pour me voir, elle aurait probablement -ou pas- regreté ces mots tranchants, arrêté -ou pas- de me traiter comme un moins que rien. J'avais réussi, le club a son succès, plus grand que je ne l'esperais. Me voila tout juste nominé au porte d' adjoint au maire de Washington, une bonne place mais je veux toujours plus et mon ambition me poussera a aller plus loin. Je rêve de pouvoir, de puissance, je n'en ai jamais assez et je convoite la plus haute des place, enfin peut être juste pour la gloire parce qu'on sait tous que ce n'est pas le président qui à reellement le pouvoir. Les hommes dans l'ombre, comme je le suis actuellement, assez pour me faire réperé, bien assez pour avoir de l'influence et du pouvoir, mais pas assez pour avoir la place sur siège ejectable, la place risquée et qui deviendra bien plus dangereuse avec les évènements qui vont se dérouler dans notre ville. Bien que mon poste soit confortable et que je sais devoir m'armer de patience, il est important de ne pas me reposer sur mes lauriers et en profiter pour faire tourner les choses en mon avantage. Laisser croire au Maire que c'est lui qui dirige et prend les bonnes décisions est pour moi la meilleur façon de l'influencer indirectement vers mes objectifs. Mes participations actives pour les oeuvres de charité me donnent de la popularité, même si au fond je ne fais pas ça pour ça, mais simplement pour aider ceux qui n'ont pas eu la chance d'être aidé, les délaissés, les souffrants, ceux qui ont été brisés par d'autres humains. Petit à petit je deviens presque plus populaire que monsieur le maire, mais ça ne me suffit pas et il me faut d'autres contacts, plus de relations, plus de pouvoir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
.6 Sloth -« La stérilité de sentiment nourrit la paresse.»
L'ennui s'empare de moi peu à peu, mon club tourne bien, les soirées se ressemblent, les proies finissent par devenir fades et ma carriere est dans une période creuse. Attendre, voir les jours défiler, tenter de trouver quelque chose pour animer un quotidien gris. Des voyages, de projets, des grosses soirées, rien ne semble me suffire et je commence à plonger dans un ennui mortel. Je refuse de sombrer dans la dépression, je sais bien trop quel dégat cette saloperie peut faire, mais parfois... je me sens tellement seul. Entouré, tantôt adulé tantôt hais, je repousse les gens avec tant d'ardeur qu'au final je n'ai plus personne sur qui compter, a qui me confier. Si je regrette? Non... J'ai vu un psy ces dernières semaines, il dit vouloir faire un travail sur mes émotions, perturbé par leur absence, il est persuadé que quelque chose forme une barrière et qu'il faudra mettre la main dessus pour m'aider. Mais je refuse, je refuse de me laisser aller comme lorsque je joue du violon, regarde un opera ou m'extasie devant une toile de maitre, je refuse de donner ce coeur si fragile en pature à tout ces requins. J'ai donc claqué la porte au nez de ce psy et je me retrouve toujours... sans ce cercle, morne, triste, gris...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
.7 Envy - « L'envie est de toutes les passions humaines la plus constante.»
Bien que je ne soit pas à la fin de ma vie, cette grisaille monotone de mon quotidien me donne la sensation d'avoir tout vu, tout exploré et je commence à tenter de remonter la pente. Des envies, il me faut des envies et la seule alternative que j'ai trouvé, c'est de me mettre à désirer ce que je ne peux pas avoir -du moins dans l'immediat-, le poste d'un autre ce projet de longue date qui viendra peut être un jour, cette peinture vendue aux enchères et que je m'acharne à renégocier biens plus que ce que vaux son prix, convoiter la femme d'un autre et la conduire aux enfers, briser un idéal une famille et tout obtenir? Je ne sais pas vraiment ce que je veux, mais l'ennui devient insupportable. Je trouve une victime, cette femme mariée et pas à n'importe quel homme, le secrétaire d'état Adams, il me la faut, non pas pour la vie, pour une nuit, peut être plusieurs, un moyen de pression, du chantage en prévision ou une publicité défavorable pour ce couple qui détient le pouvoir. Cela fait il de moi un monstre? Je l'ignore, à vrai dire en ce moment je me perd un peu et peine à trouver une suffisance dans ma vie.



DERRIERE L'ECRAN

Hey moi c'est encore moi j'ai toujours le même age je vous ai trouvé dites nous ou vous avez connu le forum  et je pense que avis positif/négatif sur le forum. J'ai bien lu le réglement je sais que vous aimez le Surimi  batman sos .
Code:
[b]Henry Cavill[/b] ► [i]prénom Nom du personnage[/i]

Propriété de Nine O' Shock (c) So'


Dernière édition par Sebastian M. Keegan le Mar 16 Sep - 19:34, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas

Tasha Roudnikov
avatar



Articles : 1320
Côté coeur : Célibataire endurci
Job : Tueuse à gage
Copyright : Lya


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Mer 20 Aoû - 20:50

Han le beau Henry Cavill  yeah yeah 
Puis adjoint au maire en plus héhé 
Je sais pas pourquoi mais je sens que ce personnage va être très intéressant, au vue de tes réponses aux questions je dirais que ce jeune homme est un enfoiré ?   siffle Tu me diras je me trompes peut être  brille 

Code:
Comment j'aimerais mourir ?  Pendant un orgasme ça pourrait être pas mal non?

Et en plus Sören et lui vont s'entendre  siffle 
Re bienvenue chez toi  yeah


- it's where my demons hide -
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"Ma garce de vie s'est mise à danser devant mes yeux, et j'ai compris que quoi qu'on fasse, au fond, on perd son temps, alors autant choisir la folie."  
Revenir en haut Aller en bas

Thelma Darkor
avatar



Articles : 474
Côté coeur : Avoir un coeur de pierre n'aide pas à tisser des belles et grandes relations
Job : Journaliste officiellement (Agent du Mossad en réalité)
Copyright : Yumita & Tumblr


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod: Pop Rock
Tes passions:

MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Mer 20 Aoû - 21:10

Re-Re-Bienvenue beau gosse !!
J'ai déjà une idée du lien que l'on va pouvoir partager ensemble, ça va être drôle, mais j'en dis pas plus, j'attends que monsieur trouve ce qu'il doit mettre pour prouver qu'il a lu le règlement What a Face


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Sebastian M. Keegan
avatar



Articles : 59
Côté coeur : laisses moi rire
Job : Adoint du maire


MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Jeu 21 Aoû - 4:16

un enfoiré tout de suite les grand mots siffle non je suis un libre penseur a qui on ne laisse pas la moindre chance en le classifant dans un cliché. Je peux être très gentil en te faisant passer un agréable moment qui restera gravé dans ta mémoire Very Happy

haha oui un peu siffle beaucoup? Hum disons qu'il est particulier xD il est différent de Soso mais ils risquent de s'entendre je pense  héhé  ou alors au contraire ça peut clasher xD Enfin merci Tashou


HHeey Thelma tu veux toujours pas me dire? et ma curiosité alors Very Happy
si y'a que ça je le met de suite Very Happy



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“I'm just all that you want me to be. Let me realise your dream”
Revenir en haut Aller en bas

Tasha Roudnikov
avatar



Articles : 1320
Côté coeur : Célibataire endurci
Job : Tueuse à gage
Copyright : Lya


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Jeu 21 Aoû - 8:20

Oh pauvre petit chat qui est enfermé dans un cliché siffle  J'ai hâte de lire ça alors  Very Happy 


- it's where my demons hide -
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"Ma garce de vie s'est mise à danser devant mes yeux, et j'ai compris que quoi qu'on fasse, au fond, on perd son temps, alors autant choisir la folie."  
Revenir en haut Aller en bas

Jacob A. Rivers
avatar



Articles : 1102
Côté coeur : Célibataire
Job : Brancardier
Copyright : Schizophrenic


MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Jeu 21 Aoû - 9:23

Dites, ce serait pas mal une case "DC" dans le profil, qu'on sache qui est qui siffle Parce que "c'est moi" ...
Re-bienvenue en tout cas yeah
Revenir en haut Aller en bas

Sebastian M. Keegan
avatar



Articles : 59
Côté coeur : laisses moi rire
Job : Adoint du maire


MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Jeu 21 Aoû - 11:36

tu peux me plaindre j'aime me faire plaindre Very Happy

muhahaha c'étais pour préserver le mystère mon petit eucalyptus siffle tu vas vite me reconnaitre voyons Very Happy


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“I'm just all that you want me to be. Let me realise your dream”
Revenir en haut Aller en bas

✘ Invité ✘

Invité




MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Lun 25 Aoû - 20:58

OHHHHH HENRIIIIIII TROP HOT !!!! Cool ! Bienvenue ou re-bienvenue, bon courage pour ta fiche What a Face
Revenir en haut Aller en bas

Sebastian M. Keegan
avatar



Articles : 59
Côté coeur : laisses moi rire
Job : Adoint du maire


MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Dim 14 Sep - 21:40

j'avais même pas vu ton message baby beauty Embarassed Embarassed
c'est un re re bienvenue pour moi mon chaton Very Happy


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“I'm just all that you want me to be. Let me realise your dream”
Revenir en haut Aller en bas

Thomas J. Adams
avatar



Articles : 1334
Côté coeur : “If you are ready to cry..to feel the pain..to take the risk? You are ready for love”
Job : Si seulement il pouvait avoir le métier qu'il désire .. en attendant, il se fait embobiné par la cia qui argumente sur son point faible.
Copyright : avatar : minddreamer; code: anaelle; gifs : tumblr


MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Mar 16 Sep - 19:43


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Félicitations tu es validé!


Je sais pas si je dois te valider, tu prévois la déchéance de ma famille quand même huhu vilain crispy va, mais je suis un homme bon moi contrairement aux politiciens de cette ville donc comme promis tu reçois ta paire de chaussons moelleux pour visiter le forum. Bienvenue à la maison! Tu peux commencer par aller poster [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et effectuer toutes les autres demande pour ton personnage dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. N'hésites pas à participer [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et aller poster dans les fiches des autres. Le staff est [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour toutes questions.

A toi de jouer Invité




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“So it's not gonna be easy. It's going to be really hard; we're gonna have to work at this everyday, but I want to do that because I want you. I want all of you, forever, everyday. You and me... everyday.”
Revenir en haut Aller en bas

Sebastian M. Keegan
avatar



Articles : 59
Côté coeur : laisses moi rire
Job : Adoint du maire


MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Mar 16 Sep - 19:48

hahaha si tu es jaloux je peux aussi venir m'occuper de toi mon cher siffle j'ai beaucoup de défauts mais on ne peut pas m'enlever que je suis assez genereux comme type Very Happy


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“I'm just all that you want me to be. Let me realise your dream”
Revenir en haut Aller en bas

Thomas J. Adams
avatar



Articles : 1334
Côté coeur : “If you are ready to cry..to feel the pain..to take the risk? You are ready for love”
Job : Si seulement il pouvait avoir le métier qu'il désire .. en attendant, il se fait embobiné par la cia qui argumente sur son point faible.
Copyright : avatar : minddreamer; code: anaelle; gifs : tumblr


MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Mar 16 Sep - 20:32

Non c'est bon, j'ai déjà le meilleur dans mon lit brille pas besoin d'un autre

*et je dis pas ca parce que c'est ton double *


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“So it's not gonna be easy. It's going to be really hard; we're gonna have to work at this everyday, but I want to do that because I want you. I want all of you, forever, everyday. You and me... everyday.”
Revenir en haut Aller en bas

Sebastian M. Keegan
avatar



Articles : 59
Côté coeur : laisses moi rire
Job : Adoint du maire


MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Mar 16 Sep - 20:32

je ne suis pas jaloux Very Happy


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“I'm just all that you want me to be. Let me realise your dream”
Revenir en haut Aller en bas

Thomas J. Adams
avatar



Articles : 1334
Côté coeur : “If you are ready to cry..to feel the pain..to take the risk? You are ready for love”
Job : Si seulement il pouvait avoir le métier qu'il désire .. en attendant, il se fait embobiné par la cia qui argumente sur son point faible.
Copyright : avatar : minddreamer; code: anaelle; gifs : tumblr


MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Mar 16 Sep - 20:34

Oui mais moi j'ai pas besoin Very Happy Pourquoi risquer le meilleur pour du seconde zone ange


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“So it's not gonna be easy. It's going to be really hard; we're gonna have to work at this everyday, but I want to do that because I want you. I want all of you, forever, everyday. You and me... everyday.”
Revenir en haut Aller en bas

Sebastian M. Keegan
avatar



Articles : 59
Côté coeur : laisses moi rire
Job : Adoint du maire


MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   Mar 16 Sep - 21:08

je ne sais pas demandes à ta chere mère siffle


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“I'm just all that you want me to be. Let me realise your dream”
Revenir en haut Aller en bas

✘ Contenu sponsorisé ✘






MessageSujet: Re: Sebastian _ Seven Sins in the right way.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sebastian _ Seven Sins in the right way.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
CASE N°9
 :: Les suspects :: Les acquittés
-