AccueilGroupesS'enregistrerConnexion



 
FORUM fermé.

Partagez | 
 

 [COMMUN N°2] The Fantastic Four

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mr President
avatar



Articles : 63
Job : Président des Etats-Unis
Copyright : (c)So


MessageSujet: [COMMUN N°2] The Fantastic Four   Sam 18 Oct - 17:07




The Fantastic Four
 C'est en passant par ce couloir que vous serez livrés au choix crucial de choisir une de ses quatre portes se dressant devant vous. Derrière chacune d'elle se cache une activité, une attraction. Pas mal de monde se retrouvent à hésiter avant de se dire qu'ils auront le luxe de pouvoir tester le reste plus tard. Les différentes candidates portent chacun un signe distinctif : Une crucifix à l'envers, une traînée de main ensanglantée, un neuf et la dernière est une porte capitonnée digne d'un asile de film d'horreur. Le crucifix vous conduira à un couloir qui vous mènera vers un petit cimetière construit par l'occasion à l'arrière de la bâtisse, attention aux morts vivants traînants dans le coin. La traînée de sang vous conduira sur la scène d'un meurtre épouvantable où vous serez chargé de mener l'enquête et découvrir le mystérieux tueur, un Cluedo pas comme les autres quand on constate les tortures et sévices se cachant dans les recoins de pièces. Le neuf vous conduit dans une pièce sombre et humide où vous perdrez tous sens de l'orientation. Vos seuls guides des bruits d'armes à feu, et des flammes s'embrasant mais si vous parvenez au bout de vos peines, vous assisterez à un spectacle assez étrange digne du culte d'une messe noire. Pour finir si vous décidez de franchir la porte capitonnée, vous découvrirez que perdre la tête est bien possible. Les invités de Eichen Asylum House découvriront les pensionnaires qui se feront un plaisir de jouer avec leurs esprits.

Prenez un moment pour faire connaissance avec les autres invités avant de choisir votre destination pour l'horreur

Propriété de Nine O' Shock (c) So'
Revenir en haut Aller en bas

Thomas J. Adams
avatar



Articles : 1334
Côté coeur : “If you are ready to cry..to feel the pain..to take the risk? You are ready for love”
Job : Si seulement il pouvait avoir le métier qu'il désire .. en attendant, il se fait embobiné par la cia qui argumente sur son point faible.
Copyright : avatar : minddreamer; code: anaelle; gifs : tumblr


MessageSujet: Re: [COMMUN N°2] The Fantastic Four   Dim 26 Oct - 15:09

THE FANTASTIC FOUR
“ You trade in your reality for a role. You trade in your sense for an act. You give up your ability to feel, and in exchange, put on a mask.”
Est-ce que j'ai le coeur à fêter Halloween ? Non pas vraiment mais ca fait parti du jeu, et quitte à le faire autant me rendre à la soirée qui fait le plus parler d'elle. L'avantage d'avoir de l'argent à ne pas savoir quoi en faire, c'est de pouvoir m'offrir le luxe d'un costume de première classe. Des extensions dans mes cheveux, un masque, une armure en Kevlar et je me sens dans la peau de celui que j'incarne pour la soirée. Le luxe d'un anonymat qu'il faudra que je laisse de côté à un moment ou un autre pour pouvoir offrir aux rapaces de la presse leurs ragots et respecter ma part du marché. Incarner un assassin russe, sans pouvoir sur ses décisions, un pion qui sert d'arme est l'ironie de la situation que je peux perpétrer comme pour me prouver un point. Le côté dangereux du personnage n'en est pas moins séduisant non plus. Me donnant une confiance que je n'ai guère. Si j'ai avalé un peu d'alcool pour me donner le courage de perpétrer cette mascarade, c'est mon secret même si ce n'était probablement pas ma meilleure idée en soit avec le peu que j'ai avalé ces derniers temps. Mais la presse est ravie de me voir réapparaître dans leur collimateur, je m'en veux peut être juste un peu d'éviter les appels de Shiloh. Pas que je n'ai pas envie de traîner un peu avec elle et rattraper le temps perdu, c'est juste qu'elle a le don de voir derrière ce masque et qu'elle m'aurait probablement remonté les bretelles, se faisant du souci pour moi. Je sais qu'elle sera présente ce soir, mais je ne lui ai pas dit que je venais aussi, espérant peut être ne pas avoir à l'affronter, par peur de me laisser aller à chialer encore un peu. Mais mes yeux sont bien couverts par la peinture noir entourant mon regard. Ce soir, je suis un autre. C'est le seul avantage. Je ne me leurre pas sur le manque cruel de la chaleur de ses bras, et sur mon envie de le supplier de me reprendre mais je ne suis pas certain de le mériter. Je l'ai chassé après tout. Et j'ai évité de croiser son regard quand il a repris son rôle de garde du corps.

Voilà comment, je me retrouve dans ce couloir, adosser au mur et regardant les allées et venues des différentes personnes, observant tranquillement et regrettant le garde de fou recouvrant la moitié du visage et m'empêchant de me laisser tenter par une boisson un peu forte. Je tente également d'oublier la présence non loin de moi, surveillant mes gestes comme ceux d'un enfant. Et quand je regarde les différentes portes, je sais que le choix sera peut être teinté d'amertume et se portera probablement sur le neuf par simple provocation. Je ne peux pas être totalement fier de mes choix, et des mes vengeances puériles mais c'est la seule manière dont je peux occupé son attention tout en respectant ses limites. Je lui en veux juste d'avoir exiger ce sacrifice alors que je n'aurais jamais rien fait pour compromettre sa sécurité, ou son travail.

code by Silver Lungs



“So it's not gonna be easy. It's going to be really hard; we're gonna have to work at this everyday, but I want to do that because I want you. I want all of you, forever, everyday. You and me... everyday.”
Revenir en haut Aller en bas

Samuel Walker
avatar



Articles : 564
Côté coeur : célibataire endurci mes pauvres enfants avec mon boulot je peux pas me permettre autre chose que des coups d'un soir!
Job : Agent de la CIA - Nom de couverture Ethan Lynch, job: garde du corps de Thomas Adams
Copyright : (c)So


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Re: [COMMUN N°2] The Fantastic Four   Dim 26 Oct - 15:47

Le plus difficile à porter ce soir n'est pas le poids de ce bouclier , ni même le costume un peu trop moulant à mon gout, mais bien le poids de la douleur et de la culpabilité. Des rires, des cris, de la musique et l'agitation tout autour de nous met mes sens en alerte, si le danger factice est bien présent, le véritable se cache peut être parmi nous. Pouvais je l'empêcher de fêter halloween et désirer s'amuser? Certainement pas, je l'empêchais déjà de vivre sa vie comme il le voulait... Les jours ont passé et la douleur ne c'est pas amoindrie, il sera peut être temps pour moi de prendre une plus sage décision et lui laisser la liberté qu'il exige. Accepter mon sort et le laisser panser ces blessures. Mais je suis bien trop lâche et égoiste pour ça, c'est pourquoi ce soir je porte le costume ridicule de ce grand héro de bande dessinée, mais je ne suis pas un héro, plutôt un zéro. L'ironie du choix de mon costume me monte au nez comme de la moutarde et me voila là à suivre l'ombre de mon "ennemi"... J'aurais pu balayer cette vaste plaisanterie mais je suis bel et bien là. Une secousse, des cris, je me retourne pour voir un homme ensanglanté faire hurler une jeune femme. Je tire sur mon masque et plisse les yeux, ces lueurs colorées juste suffisante pour nous aveugler dans l'obscurité ne me permettent pas de faire mon travail correctement. Mes yeux glissent sur la silhouette devant moi, celle dont je ne suis plus certain de pouvoir y poser mes mains, mes lèvres, pour y inscrire toute ma tendresse, je me pince les lèvres maudissant ce couloir qui ne me permet pas d'admirer oh combien ce costume lui va bien. Si mon coeur s'emballe ce n'est pas à cause de l'angoisse collective grimpant en ces lieux, mais la prise de conscience, des anonymes, masqués, peu de lumière, ce n'est pas seulement Halloween, mais un bal d'une foule sans visage, LUI comme MOI y-compris. J'entrouvre la bouche à cette révélation mais n'oses pas le lui dire. Soudain une ombre furtive s'apprête à lui sauter dessus, la peur me saisi et... je l'éjecte d'un coup d'épaule, laissant mon protégé entre mon corps et ce mur. Si je me fais traiter de malade par le gas en costume, je ne réagis pas, le regard encré dans  celui de Thomas. Bouche entrouverte je prend conscience que mon geste doit nuire un peu plus à sa petite fête, je m'écarte légèrement non sans laisser ma main glisser à regret sur son torse. -hmm excuses moi. soupirais je sans le lâcher du regard, un regard traduisant l'envie de combler cette distance, un regard plein d'espoir cherchant une autorisation, un regard qui te dis regardes autour de nous Thomas, personne ne nous voit, personne ne sais... Et pourtant je me tais, ne cherchant pas le dialogue, laissant mon bras retomber mollement le long de mon corps.

code by Silver Lungs


I don't know where you're going But do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm going But I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead
Revenir en haut Aller en bas

Thomas J. Adams
avatar



Articles : 1334
Côté coeur : “If you are ready to cry..to feel the pain..to take the risk? You are ready for love”
Job : Si seulement il pouvait avoir le métier qu'il désire .. en attendant, il se fait embobiné par la cia qui argumente sur son point faible.
Copyright : avatar : minddreamer; code: anaelle; gifs : tumblr


MessageSujet: Re: [COMMUN N°2] The Fantastic Four   Dim 26 Oct - 18:09

THE FANTASTIC FOUR
“ You trade in your reality for a role. You trade in your sense for an act. You give up your ability to feel, and in exchange, put on a mask.”
Je fais abstraction au possible de Samuel qui se tient non loin de moi, mais c'est difficile quand soudain, je suis prisonnier entre son corps et le mur. Je lève légèrement les yeux et rencontre son regard. Je suis partagé entre l'exaspération et le trouble de cette proximité qui m'a tellement manqué. Mais nous sommes en public, non ? Ne me l'a-t-il pas dit ... Nous devons préserver le secret. Ou ce qui s'est passé entre nous, je doute qu'il y est encore un nous à l'heure actuelle. En tous les cas, si nous étions un nous, nous ne serions pas là à nous regarder comme des chiens de faïences. Je frissonne quand sa main glisser le long de moi. L'avantage de mon masque, c'est que je n'ai pas besoin de prétendre sourire. Mais je ne peux pas me confronter plus longtemps à ce regard insoutenable. Le costume lui va bien, et j'en connais l'ironie ... Nous serions presque assorti si nous avions un statut de couple. Je finis par me dégager de sa présence qui me rends un peu trop fébrile. Je tapote amicalement son épaule.

- Pas de souci, Capitaine ... Le ton de ma voix assourdi par le masque en plastique se veut joviale, ne pas montrer combien je suis affecté par toute cette histoire. - Mais y a un peu trop de témoins pour satisfaire les fantasmes de fangirl acharnés. Et si j'insiste sur le mot témoin, c'est peut être pour lui rappeler ses règles et où nous sommes. Je me méfie de tout et de tout le monde, rien ne peut prévenir une fuite quelconque même si mon costume complet me prévoit un certain luxe d'anonymat. Je laisse mon regard glissait sur les gens nous entourant, personne ne semblant vraiment porté attention à nous sauf peut être le pauvre type qui n'avait pas prévu de se récolter quelques bleus. Le coup du garde du corps un peu trop protecteur, cela n'aide pas vraiment à passer discrètement la soirée. J'arque d'ailleurs un coup d'oeil en sa direction - Repos soldat, les gens sont ici pour s'amuser, apprends à te détendre un peu. Ou plutôt ne gâche pas mon plaisir de ne pas être Thomas Adams ce soir, en montrant à tout le monde que le Captain America qui suit mes traces est bien plus qu'un simple partenaire de costume. Pas la peine de leur démontrer que je suis entouré d'un garde du corps surentraîné qui fait partie des services secrets.

Je détourne les yeux, avant de trouver une personne ou deux avec qui entamait une conversation. Un don que j'étais loin d'avoir en étant un enfant timide qui n'allait jamais vers les autres. Maintenant, il suffit d'un ou deux mots charmants pour pouvoir séduire son auditoire et trouver oreille attentive et amicale.

code by Silver Lungs



“So it's not gonna be easy. It's going to be really hard; we're gonna have to work at this everyday, but I want to do that because I want you. I want all of you, forever, everyday. You and me... everyday.”
Revenir en haut Aller en bas

Ellie J. Williams
avatar



Articles : 20
Côté coeur : Célibataire
Job : Secrétaire à la Templesmith & co
Copyright : sanji'run


MessageSujet: Re: [COMMUN N°2] The Fantastic Four   Lun 27 Oct - 13:58

The Fantastic Four ✩
Sujet commun
Quatre portes, quatre activités et donc, quatre soirées différentes. Cela pouvait sembler étrange et ça pouvait déplaire à bon nombre de personnes mais ce n’était certainement pas moi qui me serais mise à en faire toute une histoire. Disons que ça n’aurait pas servi grand-chose. Pourtant… Bordel, les choses n’étaient pas évidentes, et cela commençait à me prendre la tête. Au vu des personnes qui passaient à côté de moi, déguisés de façon effrayantes et amusantes, je ne savais tout bêtement pas si ma tenue suffisait. Et je me sentais un peu conne sur les bords. Je n’avais pas non plus décidé de me pointer avec mes habits habituels bien sûrs, mais bons, ce n’était pas extraordinaire. Avec une bombe temporaire, j’avais changé la couleur de mes cheveux, les rendant plus sombres, j’avais également pris une tenue un peu sombre, un peu « gothique ». C’était pseudo dark mais ce ‘n’était pas non plus aussi exceptionnel qu’on aurait pu l’imaginer. Mais bon, je persistais à croire que ce n’était pas ma place, que je n’aurais pas vraiment dû être là, en fin de compte. Mais les choses étant comme elles étaient, il n’y avait rien de plus à en dire. Je ne savais même pas où me mettre. J’étais là, à regarder dans tous les coins, tout autour de moi, à chercher quelque chose à dire mais rien ne semblait venir et cela commençait sincèrement à me prendre la tête. Je n’aimais pas faire la potiche là, dans mon coin. Je ne savais tout simplement pas comment faire en sorte que les choses puissent s’arranger. Mais ça ne risquait pas de s’arranger.

Enfin bref, ce n’était pas en ronchonnant de mon côté que la situation allait s’améliorer, de toute manière. Si je voulais passer une bonne soirée, c’était déjà à moi de montrer que je pouvais le faire, que je pouvais prendre les décisions que je voulais. Ce n’était pas forcément aux gens de venir vers moi quoi. Alors c’était bel et bien à moi de me taire et d’aller vers les gens. Si je voulais passer une bonne soirée, c’était à moi de tout faire pour que la soirée soit bonne. A moi, et à moi seule. Je me foutais bien de savoir si ça allait plaire aux gens, je me moquais bien de savoir si les gens allaient se plaindre ou non. Un garçon un peu à l’écart attira mon attention. Il était seul et je me disais bêtement que c’était un assez bon début. Un sourire sur les lèvres, je m’avançais vers lui, en espérant ne pas être refoulée, bien sûr.

« Bonsoir ! Très beau déguisement en tout cas ! J’ai pu voir qu’il y avait déjà une bien belle sélection de costumes aujourd’hui »


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Thomas J. Adams
avatar



Articles : 1334
Côté coeur : “If you are ready to cry..to feel the pain..to take the risk? You are ready for love”
Job : Si seulement il pouvait avoir le métier qu'il désire .. en attendant, il se fait embobiné par la cia qui argumente sur son point faible.
Copyright : avatar : minddreamer; code: anaelle; gifs : tumblr


MessageSujet: Re: [COMMUN N°2] The Fantastic Four   Ven 31 Oct - 15:36

THE FANTASTIC FOUR
“ You trade in your reality for a role. You trade in your sense for an act. You give up your ability to feel, and in exchange, put on a mask.”
Je cherche à droite et à gauche une distraction pour éviter d'avoir à faire la conversation et rester ce petit roi de la fête que je suis censé être. Ce n'est pas simple, je n'ai pas vraiment l'esprit à la fête mais je me débrouille assez bien pour le simuler. Je sens bien son regard pesant sur moi, et il est difficile d'en faire abstraction mais ce regard n'est pas nouveau. Après tout, ce n'est pas seulement parce que notre relation à changer mais parce qu'il fait son boulot. Ce boulot que je déteste tant et qui m'empêche de profiter pleinement de la soirée comme j'en avais rêvé secrètement dans mon coin, comme ce type un peu cruche que je pouvais être mais que j'évitais de révéler au grand public de peur d'être juger. Il n'y avait qu'un listing très limité de personne qui connaissait ma véritable personnalité et à l'exception de Samuel, c'était parce que ses personnes m'avaient connu enfant quand je n'avais pas pris l'habitude de me planquer derrière un masque de manière à me protéger du jugement de la presse à mon encontre. Mais je ne reste pas bien longtemps dans mes pensées. Non, une jeune femme venait de s'approcher de moi, un sourire sur les lèvres. Je laissais mon regard glissait sur son déguisement par réflexe et lui adresser un sourire qui était au final caché derrière le morceau de plastique qui recouvrait mon visage, m'accordant encore un peu d'anonymat si il y avait des yeux assez affûtés pour me reconnaître.

- Merci ... Le ton de ma voix était léger, je rentrais dans la peau du personnage public, arborant confiance et entrain. Je laissais mon regard glisser sur la pièce et notait les différents costumes, certains c'était donné plus de mal que d'autres mais au final, tout le monde était là dans le même but, s'amuser et être une personne différente pour la soirée.

- Tout le monde se fait plaisir ... Ce n'est pas souvent qu'on a l'occasion de revêtir une tenue que nous ne pourrions nous permettre de porter en d'autres circonstances, non ? Quoi que son costume à elle, pouvait très bien passé dans le quotidien. Certains arborait ce style vestimentaire, non pas dans le but de se faire remarquer, mais parce qu'il symbolisait quelque chose pour eux.  - Enfin j'aime beaucoup le style ... Je laissais la fausse main de métal désignait son costume avec un regard que je voulais malicieux. J'étais plutôt bon comédien, alors il était simple de revêtir le costume de la légèreté même si j'avais le cœur un peu lourd à ce moment précis.

code by Silver Lungs



“So it's not gonna be easy. It's going to be really hard; we're gonna have to work at this everyday, but I want to do that because I want you. I want all of you, forever, everyday. You and me... everyday.”
Revenir en haut Aller en bas

✘ Contenu sponsorisé ✘






MessageSujet: Re: [COMMUN N°2] The Fantastic Four   

Revenir en haut Aller en bas
 

[COMMUN N°2] The Fantastic Four

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
White Flag
 :: Morgan’s House Of Horror :: The Fantastic Four
-