AccueilGroupesS'enregistrerConnexion



 
FORUM fermé.

Partagez | 
 

 Ellen M. Adams - Le crime passe au numérique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ellen M. Adams
avatar



Articles : 20
Côté coeur : Mariée... Bien malgré moi
Job : Directrice du United States Cyber Command


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Ellen M. Adams - Le crime passe au numérique   Dim 6 Juil - 11:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Laissez moi vous raconter une histoire sur Ellen M. Adams , notre suspect du moment. Né(e) le 26 juin 1966 à Londres, il est donc âgé de 48 ANS. Dans la vie, il s'occupe en étant Directrice de l’agence gouvernementale appelée le cyber command. Il est actuellement Mariee et montre des préférences Heterosexuelles. Pour finir, il a avoué lors de l'interrogatoire que son chiffre favori était le 7 ,qu'on lui avait déjà dit qu'il ressemblait à Marg Helgenberger et allait rejoindre les Black Rook
D’un naturel plutôt battant, je sais quoi faire en cas de problème. Gérer les situations de crise, j’ai dû l’apprendre non seulement au cours de mon mariage, mais également pour mes enfants. Je suis pour ainsi dire, la femme de la situation. Je n’ai jamais eu le choix, ça s’est imposé à moi, je n’étais pourtant pas destinée à une vie si pleine de responsabilités, moi la petite fille protégée de tout, admirée de tous sans avoir même à lever le petit doigt, posée sur un pied d’Estale simplement par le patronyme dont j’eut hérité à la naissance. C’est pour ainsi dire mon mariage qui m’eut formé. Résister à la pression, encaisser, doubler, mentir, mener une presque double vie, donner l’illusion, le change.
La seule chose capable de m’ébranler serait que la sécurité ou la santé de mes enfants soit menacée. Ils sont tout pour moi, bien que ma place dans l’échelle sociale soit près du point culminant, cela ne représente aucune espèce d’importance si mon rôle de mère s’en trouve affecté. Ils grandissent, et je n’y peux rien, mais me savent tout de même quelque-part à côté d’eux, le jour où ils en auront besoin. M’effacer quelques peu de leur vise uniquement à leur épanouissement personnel, non au mien. Cependant, j’ai conscience de devoir les laisser devenir adulte, même s’ils ne le seront jamais vraiment pour moi. Quel choix ais-je ? Ils n’attendent pas que je leur donne leur indépendance, ils la prennent.
Quant à mon boulot, je suis droite, intègre, dévouée à mes responsabilités et consciente que le monde a tourné, qu’aujourd’hui le crime n’est pas seulement affaire d’armes à feu, mais aussi d’un tout autre monde, le monde numérique, que l’on néglige un peu trop par manque de connaissance. C’est une nouvelle facette du monde que je protège grâce à mes fonctions.
Il n’est pas difficile pour moi de jouer des apparences, certains parlent d’hypocrisie, mais pour moi, c’est une technique de survie. La survie de mon mariage dont je n’ai pourtant que faire, mais il semble important pour l’équilibre de mes enfants, pour les apparences. Petite, je rêvais d’un beau mariage, celui d’une jeune fille de bonne famille qui trouverait son prince charmant, mais non, moi je suis tombé sur James. J’ai cru à notre histoire, le temps de comprendre qu’il n’avait pas la même vision du mariage, sans doute resté à un âge où la parité ne l’eut pas effleuré. Peu importe, il m’a tout de même donné deux enfants, que j’aime plus que tout au monde et que je protège au-delà de tout, ce qui l’énerve profondément. Pour lui, je protège trop Thomas, lui laisse tout faire et n’en fait pas un homme. Il sera bien ce qu’il voudra, c’est un artiste, un littéraire, bien loin du côté cartésien de son père, quel intérêt d’en faire un petit soldat ? Je veux simplement en faire un homme heureux, et si pour ça je dois affronter son père, je le ferais.
Il en va de même pour ma fille, même si pour elle la tranquillité d’esprit semble plus qu’acquise. Elle fait son petit bout de chemin sans rien dire à personne et se fiche du reste, ce je m’en foutisme lui réussit au-delà de tout et je ne saurais dire à quel point j’en suis fière. Complices nous le sommes, même s’il reste entre nous cet attachement profond qu’elle voue à son père, que je veux en rien dénigrer.
Quel est votre sentiment face au chiffre neuf ? Y a-t-il une bonne réponse ?
En quoi votre quotidien est-il impacté par la situation actuelle? Tout mon département est sur le feu, je dois rendre des comptes, mes journées devraient faire 48 h.
Quel est votre opinion sur la manière dont les politiciens et les instances judiciaires gèrent la crise ? Tout n’est qu’image et magouilles, mon mari le premier tire les rennes de tout ça, camoufler le cœur du problème pour en tirer profit, c’est histoire de politique
Ce que je voudrais être ? Une femme aimée et passionnée
Ce que je déteste par-dessus tout ? La façon dont mon mari reprend mon fils systématiquement
Quel serait mon plus grand malheur ? Perdre mes enfants, ou qu’ils se perdent à leur tour
Comment j'aimerais mourir ? Rapidement, sans douleur… (Avis aux futurs ravisseurs ?)




Dernière édition par Ellen M. Adams le Dim 6 Juil - 12:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Ellen M. Adams
avatar



Articles : 20
Côté coeur : Mariée... Bien malgré moi
Job : Directrice du United States Cyber Command


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Re: Ellen M. Adams - Le crime passe au numérique   Dim 6 Juil - 11:52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Tout a un but, il suffit de le trouver et de tracer son chemin jusqu’à lui

Lettre à mes enfants…

Vous vouliez tout savoir de mon histoire, c’est en ces quelques lignes que je vais vous la livrer. Vous, mes enfants, Thomas et Sarabeth, qui n’êtes pas sans savoir l’attachement que j’ai pour vous. Vous pour qui j’avais envisagé de tout abandonner.

Vous n’ignorez rien de mes origines anglaises et bourgeoises. De mon éducation stricte et religieuse, que j’aurais rêvé de pouvoir rejeter en bloc. Pour autant, je n’ai jamais vraiment eu le choix de l’orientation que prendrait ma vie, c’est ce que je voulais vous éviter. Nourrissant néanmoins une passion pour l’art et la littérature, que je t’ai transmise Thomas, et dont tu as appris, Sara…
Je me sentais pour le moins protégée de tout, comme au sommet d’une tour d’ivoire, avant que ma vie de femme ne vienne prendre le pas avec perte et fracas sur cette insouciance conditionnée. Il en était fini de mon oisiveté, de mes rêves de culture et de légèreté. J’étais promise…
Promise à un homme, ce que je ne te souhaite jamais ma fille. Apprenez les enfants que vous êtes libres, tout du moins libres d’aimer. Personne, même pas moi n’ait le droit de vous dire qui aimer ni comment le faire. Et ne laissez personne le faire non plus. Je suis votre mère, c’est à moi de vous dire ces choses-là, de vous élever, tout simplement et de vous aider à le faire.

J’ai pourtant fini par aimer votre père. Lui et moi ne pouvons nier cet élan affectif que nous avons nourri l’un pour l’autre. Pas l’amour avec un grand A, mais l’amour confortable, de celui qui rassure. Il me rassurait jusqu’à ce que j’apprenne la façon dont il voyait le mariage, dont il approchait le concept de fidélité. Autant être franche, et vous n’êtes de toute façon pas sans savoir qu’il a un avis plutôt fantaisiste sur la question. Ses maitresses les plus dévouées ont ton âge Sara, et ça n’est jamais allé en s’arrangeant, ça ne le fera pas. Lui et moi avons depuis bien longtemps renoncé à reformer un tout. Nous avons toujours nourri une certaine affection mais au-delà de ça… Ne me jugez pas, il m’est devenu trop difficile de jouer les épouses modèles, de vivre dans l’attente. J’ai pris les devants et pris pour parti de surveiller ses agissements. Mon mariage m’y aide, ma position m’y oblige. Mais encore une fois sachez que vous n’êtes pas une valeur ajoutée, vous n’êtes pas monnayables, vous êtes nos vies, tout simplement. Votre père est un mari pitoyable, mais un bon père. Loin de moi l’envie de faire son apologie, mais il a simplement du mal à te comprendre Tom, toi et tes idées fantaisistes, artistiques, rêveuses, voire utopistes, que je partage mon fils, mais qu’il ne saisit pas. Il en est tout autre avec toi Sara, avec qui tu as une réelle complicité que j’ai toujours admiré.

Et vous ne serez pas sans ignorer non plus tous les efforts que j’ai pu fournir pour devenir celle que je suis aujourd’hui. A la tête de ce département, je joue beaucoup. Ma vie personnelle, celle de femme, mes responsabilités, tout ça vous a sans doute affecté à votre tour, mais sachez qu’à chaque marche gravit, qu’à chaque examen réussi ou promotion reçue, c’est à vous que je pensais. A la fierté que vous auriez pu ressentir à savoir qu’une femme n’est pas seulement maman, mais peut être les deux.

Aujourd’hui les responsabilités qui m’incombent sont celles qui auront sans doute causé ma perte. Si vous lisez cette lettre c’est que j’aurais failli. Failli à mon rôle, celui de diriger tout un département, une haute place dans la société qu’il est difficile d’atteindre mais qui peut se briser et vous faire tomber en un claquement de doigts. C’est sans doute ce qui s’est passé.
Tom, ne lâche rien de tes rêves, tu es né pour rêver mon fils, et assumer qui tu es. Personne n’a le droit de te juger, même pas tes parents. C’est ta vie, décides-en comme il t’en conviendra. Quant à toi Sara, tu as ce qu’il faut de valeur et de morale pour diriger tout un pays, je le sais, je le sens. Ne fait simplement pas les mêmes erreurs que ton père ou moi. Soit une femme avant de servir tout une nation, ne te perds pas dans cette quête de l’absolu, le monde n’est pas fait pour tourner rond malheureusement.

Enfin, n’oubliez pas que je vous suis et vous serez toujours, même de là où je suis, la personne qui vous est la plus dévouée et qui vous aime de la façon la plus sincère et profonde.

Maman.




DERRIERE L'ECRAN

Hey moi c'est Alice Underground j'ai 19 ans je vous ai trouvé sur un top site  et je pense que Le design est magnifique !. J'ai bien lu le réglement je sais que vous aimez les  pends toi .
Code:
[b]Marg Helgenberger[/b] ► [i]Ellen M. Adams[/i]

Propriété de Nine O' Shock (c) So'


Dernière édition par Ellen M. Adams le Dim 6 Juil - 19:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Thomas J. Adams
avatar



Articles : 1334
Côté coeur : “If you are ready to cry..to feel the pain..to take the risk? You are ready for love”
Job : Si seulement il pouvait avoir le métier qu'il désire .. en attendant, il se fait embobiné par la cia qui argumente sur son point faible.
Copyright : avatar : minddreamer; code: anaelle; gifs : tumblr


MessageSujet: Re: Ellen M. Adams - Le crime passe au numérique   Dim 6 Juil - 12:00

Ma mère  brille 
Encore merci d'avoir eu le coup de coeur pour le scénario et l'avoir pris  I love you 
J'espère que tu vas bien te plaire sur le forum et on reste à ta disposition si t'as besoin hésite surtout pas.
Par contre y a un p'tit souci avec ta fiche, j'pense mais j'laisse le soin de la corriger à ma co-admin parce que je suis un boulet avec les codes haha  cache 
Enfin welcome here et hâte de lire ta fichounette I love you


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“So it's not gonna be easy. It's going to be really hard; we're gonna have to work at this everyday, but I want to do that because I want you. I want all of you, forever, everyday. You and me... everyday.”
Revenir en haut Aller en bas

Ellen M. Adams
avatar



Articles : 20
Côté coeur : Mariée... Bien malgré moi
Job : Directrice du United States Cyber Command


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Re: Ellen M. Adams - Le crime passe au numérique   Dim 6 Juil - 12:39

Merci mon fils ! Je tâcherais d'être une bonne mère, bien que le statut d'épouse laisse à désirer...
Je n'hésiterais pas Wink
Revenir en haut Aller en bas

Samuel Walker
avatar



Articles : 564
Côté coeur : célibataire endurci mes pauvres enfants avec mon boulot je peux pas me permettre autre chose que des coups d'un soir!
Job : Agent de la CIA - Nom de couverture Ethan Lynch, job: garde du corps de Thomas Adams
Copyright : (c)So


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Re: Ellen M. Adams - Le crime passe au numérique   Dim 6 Juil - 20:03

oooooooooooooooh mon lapinou de paques  brille sex me quoi c'est passé paques?
Bienvenue choupinette ta fiche est en cours de lecture muhahaha


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't know where you're going But do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm going But I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Thomas J. Adams
avatar



Articles : 1334
Côté coeur : “If you are ready to cry..to feel the pain..to take the risk? You are ready for love”
Job : Si seulement il pouvait avoir le métier qu'il désire .. en attendant, il se fait embobiné par la cia qui argumente sur son point faible.
Copyright : avatar : minddreamer; code: anaelle; gifs : tumblr


MessageSujet: Re: Ellen M. Adams - Le crime passe au numérique   Dim 6 Juil - 20:12

 
   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
   
 
   

Félicitations tu es validé!

 
   

J'ai adoré ta fiche, et l'histoire était super touchante sérieusement, elle est parfaite ma moman  brille Elle est comme je l'attendais malgré les circonstances de la vie. Hâte de jouer avec toi en tous les cas ....Comme promis tu reçois ta paire de chaussons moelleux pour visiter le forum. Bienvenue à la maison! Tu peux commencer par aller poster [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et effectuer toutes les autres demande pour ton personnage dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. N'hésites pas à participer [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et aller poster dans les fiches des autres. Le staff est [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour toutes questions.

A toi de jouer Invité


   
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“So it's not gonna be easy. It's going to be really hard; we're gonna have to work at this everyday, but I want to do that because I want you. I want all of you, forever, everyday. You and me... everyday.”
Revenir en haut Aller en bas

✘ Contenu sponsorisé ✘






MessageSujet: Re: Ellen M. Adams - Le crime passe au numérique   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ellen M. Adams - Le crime passe au numérique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
CASE N°9
 :: Les suspects :: Les acquittés
-