AccueilGroupesS'enregistrerConnexion



 
FORUM fermé.

Partagez | 
 

 “The past is never where you think you left it.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Oliver S. Caldwell
avatar



Articles : 67
Côté coeur : pour des raisons professionnels "fiancé" mais il est célibataire en réalité
Job : agent du FBI dans l'Unité d'Analyse Comportementale (BAU) pour le département de l'United States Federal Bureau of Investigation's National Center for the Analysis of Violent Crime (NCAVC) (en mission d'infiltration: mais il prétend être coach de vie et son nom de couverture est: Oliver Johnson
Copyright : So (avatar)


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod: Default - It Only Hurts
Tes passions:

MessageSujet: “The past is never where you think you left it.”    Mar 8 Juil - 12:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Laissez moi vous raconter une histoire sur Oliver Sloan Caldwell , notre suspect du moment. Né le 8 mai 1980 à Chicago, il est donc âgé de  34 ans. Dans la vie, il s'occupe en étant agent du FBI dans l'Unité d'Analyse Comportementale (BAU) pour le département de l'United States Federal Bureau of Investigation's National Center for the Analysis of Violent Crime (NCAVC) (en mission d'infiltration:  mais il est prétend être coach de vie et son nom de couverture est: Oliver Johnson ). Il est actuellement pour des raisons professionnels "fiancé" mais il est célibataire en réalité et montre des préférences pansexuel. Pour finir, il a avoué lors de l'interrogatoire que son chiffre favori était le numéro 3 ,qu'on lui avait déjà dit qu'il ressemblait à Ian Somerhalder et allait rejoindre les white knight
Si on fait une analyse psychologique de ma personnalité, on pourra noter certains traits assez prédominants. Une certaine tendance à afficher un profil froid et distant, qui est sans aucun doute une forme de protection pour éviter de revivre son traumatisme infantile. Une addiction à son travail qui est probablement là pour compenser un manque dans le domaine affectif. Une manière de se prouver qu'on peut réussir tout en étant seul. Que pour être efficace, on a pas besoin de la dynamique, femme, 2.5 enfants, chat et barrière blanche. Certains jugeront un esprit affûté doublé d'une curiosité saine qui se traduit par un besoin évident de résoudre ce qui ne peut pas être résolu. Mais ce n'est probablement que l'expression d'une nature assez complexe, difficile à résoudre en elle même. Une sociabilité relative qui est engendré par la nécessité de  son travail, et des besoins purement physiques. Une fuite évidente devant l'engagement doublé d'une peur de l'abandon illogique quand on les compare côte à côte. On notera également une forte proéminence au sarcasme et à l'humour à fois, qui reflètent encore une fois, une personnalité assez peu confiante malgré une apparente tendance à prêcher le contraire. On peut voir une réelle aptitude à l'écoute qui empêche aussi quelque part la tendance fâcheuse de la nature humaine à s'enquérir de l'autre. Oui, si on creuse un peu plus loin, on apercevra une personne qui a du mal à exprimer ses émotions correctement malgré des années à travailler sur ce côté de sa personnalité pour le bien des personnes qui l'entourent ou l'entouraient. Si on peut lui dénoter une certaine tendance séductrice, il ne faut pas se leurrer et cela reste juste une fin pour justifier un besoin. L'introversion reste néanmoins le facteur majeur mais oublié vos préconceptions sur le sujet. Bien que les introvertis ont, en général, besoin de plus de solitude que les extravertis, l’idée selon laquelle ils seraient antisociaux ou n’apprécierait pas la présence des autres est complètement fausse. En réalité, ils ont simplement besoin d’un type différent d’interaction sociale. Bon nombre d’introvertis pourraient sans peine se rendre à une soirée et converser avec plaisir avec chacun des invités. Toutefois, ils auront par la suite besoin de solitude pour faire le plein d’énergie. D'ailleurs, on pense trop souvent, à tort, que les introvertis ont une personnalité dépressive ou négative simplement parce qu’ils aiment être seuls. Et si on confond bien souvent introversion et timidité,même si ce sont deux traits de caractère différents. Et même si le qualificatif aurait pu s'employait dans la jeunesse de notre sujet d'étude, il n'en est plus cas depuis la fin de ses études. Mais je préfère ne pas m'étendre trop car vous savez ce que l'on dit, un médecin est le pire patient pour lui même. C'est peut être bien applicable à la psychologie et aux mécanismes du cerveau.
Hades & Simba : Grand amoureux des chats depuis ma plus tendre enfance, j'ai deux spécimens. Si Simba a déjà le bel âge de onze ans, Hadès est le petit dernier qui vient d'arriver dans la famille, il y a quelques mois de cela.  Simba a été un cadeau de Marshall pour notre premier anniversaire, il savait combien cela me manquait, il m'a fait un joli cadeau malgré sa phobie de se faire arracher les globes oculaires pendant son sommeil et même si j'aurais pu par dépit m'en débarrasser, le pauvre animal n'y était pour rien. J'ai trouvé Hadès lorsque j'étais sur le terrain pour une enquête, et j'ai tout de suite adopté cette petite boule de poil un peu miteuse au départ. J'ai l'impression d'incarné l'image parfaite de la vieille fille mais j'assume. Hades a encore le côté foufou de son jeune âge mais Simba n'est pas vraiment le compagnon de jeu idéal, monsieur préfère faire sa sieste sur le dossier du canapé. Hades est tout noir, mais Simba a un pelage roux tigré.
Les lettres : Depuis que ma psychologue me l'avait demandé, j'ai une tendance à écrire des lettres sans jamais les poster. C'est une façon pour moi de pouvoir vider le trop plein quand cela se fait ressentir mais fourmi que je suis, je ne jette rien et conserve tout précieusement dans des boites à chaussures, dissimulait au fond de mon placard à vêtements. C'est un peu l'équivalent d'un journal intime.
Le jus de carotte : Oui, il y a des personnes accros au café mais moi je suis du genre à préférer la mixture plus sucré de ce désaltérant. Ne me demandait même pas comment tout cela est né, je ne saurais pas vous dire, juste qu'il ne se passe pas une journée sans que je n'ingurgite pas une bouteille en verre de ce liquide.
La chevalière : Comme je vous ai dit, je ne jette rien ou presque, et j'ai malheureusement conservé la chevalière que j'avais acheté pour Marshall. Je ne suis pas masochiste, ou je ne vis pas dans le passé en la portant constamment sur moi mais elle demeure néanmoins dans son écrin, trônant à côté de mes chemises et pantalons dans le tiroir de ma commode.
David Lynch : Vous avez lu ma personnalité, et vous vous étonnez vraiment que ce soit mon réalisateur préféré ? Sérieusement, ces films sont tout juste ce que mon esprit aime. Il m'arrive donc de faire des marathons sur ses plus grandes œuvres même si j'aurais toujours une faiblesse pour Twin Peaks.
Les puzzles : Ma passion pour les résoudre ne se limitent pas à mon boulot, non je peux passer des heures sur des puzzles réels. Tenter de composer le dessin qui s'en détachera.
Les araignées : Au risque de passer pour une faible créature, je suis absolument horrifié par ses bestioles mais cela reste une phobie plus ordinaire et mes chats s'occupent de leur donner la chasse si besoin est. Quoique pour eux, ils s'agissent plus de s'amuser que de m'épargner une crise d'hystérie au vu de cette némésis.
...
Quel est votre sentiment face au chiffre neuf ?  L'obsession des chiffres et leurs symboliques remontent à la nuit des temps ... ET d'accord, je me tais vous avez pas payer pour un cours de sociologie, je suppose quand vous avez décidé de poser la question. Mon côté très cartésien me permets disons de relativiser cette hystérie collective qui semble emportait la masse par rapport à ce chiffre. Il m'est aussi d'avis que c'est le but recherché par l'initiateur de cette histoire. Avoir un modus operandi peut varié selon un criminel à l'autre mais cela reste relativement un élément répétitif qui sert de carte de signature. Et je me suis encore égaré, désolé.
En quoi votre quotidien est-il impacté par la situation actuelle?  Faisant partie d'une section du FBI, chargé de dresser des profils psychologiques, on peut dire que j'ai plutôt du boulot sur la planche concernant la situation mais je ne m'en plains pas. Si je ne cautionnes pas les faits, je ne peux pas m'empêcher d'être excité à l'idée de résoudre un nouveau puzzle. De pouvoir trouver les éléments qui me permettront d'aider à neutraliser la menace. Mais le gros négatif de cette affaire, que mes supérieurs désirent que je participes à une mission de couverture, prétendant être sur le point de me marier avec mon ex, parce qu'une de leurs pistes pour un réseaux de trafiquants, à éveiller leurs soupçons sur une possible complicité. Je suis dans cette mascarade pour analyser les comportements des membres de ce réseau.
Quel est votre opinion sur la manière dont les politiciens et les instances judiciaires gèrent la crise ?  Je ne suis pas là pour juger le boulot des autres, mais pour faire le mien. Mais si vous me demander si je crois que tout est mis en œuvre par nos plus grandes instances, je préférerais dire qu'il est de nature humaine que de se servir des opportunités qui s'offre à soit pour les travailler à son avantage. Il faut juste savoir qu'elle est leurs avantages dans cette histoire, et il faut surtout être réaliste et se dire que selon l'individu, la réponse varie.
Ce que je voudrais être ?  Vous tentez d'inverser les rôles et de psychanalyser le psy ? Non, plus sérieusement, je ne parle pas en terme de ce que j'aimerais être, je tente de mon mieux pour devenir ce que je veux être. Les regrets ne sont là que pour nous entraver dans notre progression personnelle. Il faut mieux essayer et se rater, au moins on peut apprendre de nos erreurs.
Ce que je déteste par-dessus tout ?  Vous voulez dire de manière plus profonde et spirituel que ma haine viscérale des champignons ? Je pourrais parler philosophie en vous débitant de long discours sur l'hypocrisie et son compagnon l'intolérance mais je suis plutôt terre à terre alors je vous dirais qu'actuellement ce que je déteste le plus, c'est de devoir faire ce boulot, cette mission et pourtant mes proches savent combien j'aime mon boulot. Certains pourraient même dire que c'est ma vie.
Quel serait mon plus grand malheur ?  Il est déjà arrivé. Pas besoin de s'étaler plus longtemps, disons que ce genre de chose permets de relativiser la suite même si cela ne rends pas les épreuves moins douloureuses mais perdre ma mère si jeune a cimenté pas mal mon esprit de manière définitive.
Comment j'aimerais mourir ?  La réponse brave se serait probablement de dire en héros, mais je ne suis pas brave. Je suis humain, et la mort est une perspective terrifiante même si elle n'en reste pas moins inévitable. Je n'en ai pas une peur irrationnelle mais j'évite d'y penser au maximum, mais à choisir, je dirais que j'aimerais mourir d'une mort paisible après une vie satisfaisante et bien rempli, comme je vous l'ai dit, je ne suis pas très fan du regret même si j'en garderais certainement un jusqu'à mon dernier soupir. Un "et si ..." inévitable.



Dernière édition par Oliver S. Caldwell le Sam 19 Juil - 16:36, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

Oliver S. Caldwell
avatar



Articles : 67
Côté coeur : pour des raisons professionnels "fiancé" mais il est célibataire en réalité
Job : agent du FBI dans l'Unité d'Analyse Comportementale (BAU) pour le département de l'United States Federal Bureau of Investigation's National Center for the Analysis of Violent Crime (NCAVC) (en mission d'infiltration: mais il prétend être coach de vie et son nom de couverture est: Oliver Johnson
Copyright : So (avatar)


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod: Default - It Only Hurts
Tes passions:

MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Mar 8 Juil - 12:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le travail de l'esprit, pendant l'enfance, creuse dans l'âme des plaies si profondes que, parfois, elles ne peuvent plus se fermer.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je dois te trouver un nom ... Papa m'a dit que tu étais là si j'avais besoin de câlin, avec un sourire bizarre mais je sais bien moi que c'est la dame que je vais voir depuis que maman est parti au ciel qui lui a dit que j'avais besoin de m'occuper l'esprit avec des trucs à faire comme te nourrir et te surveiller. Mais les adultes, ils comprennent rien. Petit chat, ils pensent que je vais oublier le sourire chaud de maman ou ses câlins, mais ils ont tort. Ce que je vais oublier, c'est son parfum bizarre, le sang sur ses vêtements et le regard étrange quand je l'ai retrouvé après la visite d'Oncle Terry. Maman disait toujours que Oncle Terry n'était pas responsable d'être un peu étrange et que je devais être gentil avec lui. Mais j'ai pas envie d'être gentil avec lui, il a fait du mal à maman et à cause de lui, elle ne reviendra plus jamais. Papa, aussi est en colère contre lui, je le sais bien. Je crois qu'il est aussi un peu en colère contre moi. Je sais pas vraiment pourquoi, juste qu'il ne me prends plus dans ses bras et évite mon regard. Il a l'air triste aussi. Mais j'ai pas d'argents pour lui acheter un super copain comme toi. Maman me manque, mais encore plus aujourd'hui. Oui, Papa t'as ramené à la maison parce que j'ai pris huit ans aujourd'hui. Je suis un grand garçon, je ne devrais pas pleurer. Mais la dame, elle dit que c'est une bonne chose de pleurer, de parler sauf que je l'aime pas vraiment, elle sent trop la fraise et elle sourit comme ci elle était la sœur du Joker de Batman. Je sais pas pourquoi Papa veut que je continue à aller la voir. Il dit que c'est nécessaire, il veut peut être s'assurer que je suis pas comme oncle Terry. Apparemment, il est dans un lieu où y a plein de gens comme lui mais aussi comme la dame. C'est ce que j'ai cru comprendre parce que personne ne parle jamais devant moi. Chaque fois que je pose des questions on me dit de me taire, que je ne dois pas dire des choses comme ça. Mais je veux juste comprendre, parce que c'est pas facile, un jour maman est là à me faire des gâteaux et le lendemain, elle ne réponds pas quand je l'appelle. Je crois que je vais t’appeler Muffin parce que c'était les meilleurs gâteaux que ma maman, elle faisait. Elle t'aurait aimé aussi fort que je vais t'aimer, elle nourrissait toujours le chat roux qui s'égarait dans notre jardin, et elle ne grondait même pas Nemo, le gros chat orange de la voisine quand il venait manger les fruits qu'elle avait planté dans notre jardin. Tu l'aurais aimé aussi. Je pourrais te parler d'elle si tu veux, parce que je sais que je ne dois pas trop parler d'elle devant papa, sinon il va prendre la bouteille dans le bar et il s'enferme dans sa chambre. Tout le monde me dit que ce n'est pas contre moi qu'il est en colère, qu'il a juste du chagrin comme moi mais que c'est pour ça que je dois être fort. Je veux être fort pour mon papa parce que je l'aime même quand il sent comme la bouteille qu'il a bu. Du coup, je te parlerais à toi et comme ça, ça restera mon petit secret. J'arrêterais de pleurer et je deviendrais un grand garçon et Papa sourira peut être de nouveau, un jour.



D'être hanté par mes vieilles obsessions, cela me rassure. Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d'un souvenir récent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Maman,
Le Dr Harper m'a donné ce nouvel exercice que je trouve stupide, elle m'a dit qu'écrire m'aiderait à exprimer ce que je ressens. Elle pense que je ne suis pas assez ouvert avec les gens qui m'entourent mais que si je fais quelques efforts, je n'aurais plus besoin d'aller la voir et je dois dire que ce ne serait pas une mauvaise chose. Les autres me regardent déjà bizarrement parce que je suis tout le temps le nez dans mes livres, alors si il savait que je vais voir un psy parce que j'ai retrouvé le corps de ma mère après que cette dernière est été assassiné par son propre frère. Elle n'est pas méchante, mais elle a du mal à comprendre que je ne me sentes pas trahi par le futur mariage de mon père. Peut être que tu me manques encore, mais je suis sur que tu serais aussi contente que moi de voir Papa retrouvait enfin le sourire. Les années qui sont passés après que tu sois partie ont été dures pour nous deux mais on a fini par trouver un terrain d'entente. Le Dr Harper n'est pas la seule à me regarder avec suspicion, je crois que Papa se sent un peu coupable mais je ne sais pas trouvé les mots justes pour lui dire que c'est une bonne chose. Il me dit souvent que je te ressembles mais je me souviens que tu étais bien plus douée que moi pour dire aux gens les choses importantes. Même si mes souvenirs deviennent de plus en plus floues avec les années, je sais que tes photos me permettront jamais d'oublier celle que tu étais. Chacune d'elles, une pièce du puzzle. Tu étais si souriante, alors que j'ai du mal à  sourire même devant un miroir, je trouve que c'est trop bizarre. Pas assez naturel. J'aimerais que tu puisse me donner des conseils avisés, que je puisses avoir quelqu'un à qui confier ma solitude mais aussi mes angoisses devant mes premiers émois amoureux. J'ai essayé d'en parler avec le Dr Harper, mais malgré toute sa bonne volonté, elle me sort des mots un peu trop scientifique pour que je puisse être apte à comprendre pleinement ce que je traverse. Mais je sais que si j'apprécie l'intelligence de Katherina, j'aime aussi le sens de l'humour de Julian. J'ai tout juste quatorze ans, j'ai pas vraiment envie de me coller une étiquette sur la tête. Je préfère rester en retrait et observer, je sais que je veux comprendre le monde. Je ne l'ai dit à personne mais je sais déjà ce que je veux faire quand je serais plus vieux, j'ai regardé de nombreux livres à la bibliothèque, et je veux tenter de résoudre ce qui se passe dans le monde, je veux tenter d'aider à ce que ce qui t'es arrivé, n'arrive pas à d'autres. Je veux prévenir les esprits instables comme celui de Terry de se fracturer pour ne plus laisser place qu'à la destruction de ce qui l'entoure. Je veux être apte à faire un travail comme le docteur Harper mais pour des raisons plus utiles que de soigner un petit garçon qui n'a pas vraiment besoin de l'être. Je suis renfermé, c'est dans ma nature, pas une tare. En tous les cas, je suis sur que ce que tu aurais dit, toi et ta tendance à voir le meilleur dans les gens. Mais peut être qu'elle n'avait pas tort et qu'elle sait ce qu'elle fait, parce que te parlais même si tu n'es plus là pour lire me soulage un peu. Je recommencerais peut être.
Oliver



J'essaie de t'oublier mais je voudrais que l'on m'apprenne à oublier de penser.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Marshall,
voilà déjà quelques jours que j'ai quitté notre appartement, qu'on a eu la discussion qui a mis un point final à ce bonheur que j'ai partagé avec toi. Je laisse ma plume se livrait à nues sur ses pages même si je sais que je n'aurais jamais le courage de te donner ces feuillets. Je t'ai recroisé sur le campus, et tu sembles aller de l'avant et j'en suis heureux pour toi même si je sais qu'une part de moi sera toujours révolté que tu es laissé cette femme s'immisçait entre nous. Que tu n'es jamais compris mes réticences à son égard, que je n'étais pas simplement trop possessif mais que mon instinct entier me crier de me méfier d'elle, que j'étais peut être aussi un peu terrifié parce qu'elle te ressemblait tellement contrairement à moi. Peut être que nous n'étions pas fait pour cette fin de conte de fées dont je rêvais silencieusement quand tu t'endormais lorsque nous regardions un film, blotti ensembles sur le canapé. Je l'ai tant espéré depuis l'instant où j'ai appris à passer outre tes exubérances qui cachait un cœur énorme. Tu étais beau mais ce n'est pas de ton visage que je suis tombé amoureux. Je suis tombé amoureux de ce garçon qui croquait la vie à pleine dents et qui par sa simple présence illuminait mon existence sombre et terne. Qui faisait disparaître ce garçon trop taciturne et studieux que j'étais. Je n'ai pas envie de penser au mauvais moment, mais plutôt à tous ses instants merveilleux que tu m'as offert. J'aurais peut être du te dire merci, mais ces derniers mois étaient si douloureux que je n'avais plus ce simple mot à l'esprit. Je t'aime, et une part de moi t'aimeras probablement toujours mais la retrouver dans cette tenue alors que je revenais le cœur plein d'espoir, près à m'excuser de ma stupidité, près à te dire que je voulais plus de nous, près à me saisir de l'opportunité qui s'offrait à nous avec la loi qui vient de passer en Nouvelle-Angleterre. Mais nous n'étions pas voué à ce que je surmontes mes craintes pour te demander de passer le restant de mes jours en ma compagnie. Je devrais me débarrasser de cet anneau d'argent stupide, mais c'est le seul souvenir qu'il me reste d'un optimisme prématuré. Je voudrais aussi te dire que je te hais mais je n'arrive pas à m'y résoudre même si mon cœur s'est brisé, parce que j'étais d'accord avec tes mots. Je me suis résolu à accepter la vérité et je ne peux plus faire marche arrière. Je peux juste apprendre à vivre sans toi à mes côtés. Ne pas régresser et avancer, je le dois bien à ces deux idiots que nous avons été. Cependant, je ne pourrais probablement jamais te pardonner de ne pas avoir compris que ce n'a jamais été toi celui en qui je manquais de confiance, mais plutôt en moi. Comment pouvais je espérer te garder près de moi alors que les gens étaient attirés par toi comme par une lumière. Mais je suis à blâmer aussi, j'aurais du plus te parler de moi, de mon passé, de ce qui m'avait amené à être ce que je suis aujourd'hui.
Je t'aime, Ollie.



La vocation est un torrent qu’on ne peut refouler, ni barrer, ni contraindre. Il s’ouvrira toujours un passage vers l’océan.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Maman,
Après tant d'années, je n'arrive pas à croire que je me plie encore à ce besoin de transcrire tout sur écrit sous forme de missive, des courriers qui restent au fond de mon placard, et qui ne s'adresse même plus à personne en particulier. Je pourrais presque me faire un peu peur si je n'avais pas vu pire pendant mes deux années à travailler comme psychologue à la prison de Sing Sing. Je ne le fais plus aussi souvent non plus, mais dans les moments un peu dur, c'est toujours réconfortant de me berner dans cette illusion et de t'écrire. Ça fait si longtemps que je ne l'ai fait. Je n'ai même pas pu te parler d'Hadès, le petit chaton noir que je viens de recueillir, ou ni même de mon travail pour le FBI. J'ai été tellement pris par ma vie, mon boulot que j'ai oublié. Même si je ne t'ai pas oublié. J'ai juste eu besoin de faire quelque chose de ma vie, de donner un sens à mon existence après la période douloureuse de la fin de mes études. De ne pas m'octroyer le luxe de me plonger dans la tristesse de ton souvenir, mais j'ai aussi oublié que tu étais l'ombre au dessus de moi qui me donnait autant de courage. Et du courage, je vais en avoir besoin. Plus que quand j'ai du faire mes preuves en rentrant à l'Académie, plus que quand j'ai du suivre la piste de tueurs en séries à travers des parcours morbides et semait de corps encore plus malmené que le tien. Je t'ai déjà écrit sur lui, de longues missives, à la période heureuse, pour te dire tout ce que je ne pouvais pas lui dire mais savoir que je vais devoir prétendre jouer au couple heureux avec lui, me fait mettre en doute mon équilibre mental. Un comble pour moi. Je suis juste furieux, tout allait si bien professionnellement parlant. Double master de psychologie et de criminologie, parcours impeccable qui m'a donné un billet d'entrée pour le FBI. Un parcours quasi sans faute, et même une vie sociale malgré mes réticences. Oui, je ne t'ai pas eu l'occasion de te parler de Samuel, c'est un mec de la CIA que j'ai rencontré sur une mission. Même si au début, il était aussi insupportable que n'importe quel agent de cette section, on a fini par devenir amis, il est une épaule sur qui je peux compter, il est un point de stabilité dans ma vie sentimental dissolu que je veux sans attache. C'est un type bien, je respecte même si il est peut être un peu naïf sur certains aspects mais je ne vais pas perdre une personne de plus en commençant à mettre en doute leurs fréquentations. J'ai compris ma leçon. Tout allait bien, mieux que j'aurais pu le croire mais c'était avant qu'on me donne un ordre de mission à cause de ce danger qui vient d'apparaître. Une mission en coopération avec un autre département, une piste qui peut être intéressante pour les deux parties. C'était simple, précis, et quelque chose que j'avais déjà eu l'occasion de faire, je n'avais pas compté sur un retour de mon passé en pleine face, mais je vais faire mon maximum pour être professionnel même si voir son visage m'inspire la pulsion de fuir dans l'autre sens. Je peux y arriver et avec un peu de chance, on peut le faire sans s'entretuer. Pourquoi j'ai accepté cette fichue affectation à Washington ? Parce que ça titillait ma curiosité et mon intérêt pour décrypter les rouages humains, ça m'apprendra.
Avec amour, Oliver




DERRIERE L'ECRAN

Hey moi c'est p'tit bn j'ai 26 ans je vous ai trouvé parce que j'ai des ressources héhé  et je pense que le forum a de la classe surtout depuis que je suis là /SBAFF//. J'ai bien lu le réglement je sais que vous aimez les j'aime les oranges, vous pensiez que je dirais Olive avouez le Rolling Eyes.
Code:
[b]Ian Somerhalder[/b] ► [i]Oliver Caldwell[/i]

Propriété de Nine O' Shock (c) So'


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le pardon n’est jamais facile. La morosité est facile. La haine est facile. Mais le pardon c’est dur parfois, les gens disent des choses qu’ils ne pensent pas ou font des choses qu’ils ne peuvent pas défaire. Parfois, nous faisons des choses qu’on ne peut défaire. Alors nous nous nourrissons pour affamer la douleur.

(c) Bloody Storm


Dernière édition par Oliver S. Caldwell le Sam 19 Juil - 14:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Thomas J. Adams
avatar



Articles : 1334
Côté coeur : “If you are ready to cry..to feel the pain..to take the risk? You are ready for love”
Job : Si seulement il pouvait avoir le métier qu'il désire .. en attendant, il se fait embobiné par la cia qui argumente sur son point faible.
Copyright : avatar : minddreamer; code: anaelle; gifs : tumblr


MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Mar 8 Juil - 13:04

Débarquement de beaux gosses quoi, vous me tuez les hormones *_*
Enfin nice de te voir dans le coin, si t'as besoin, ben tu me bippes, j'suis plus qu'available héhé


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“So it's not gonna be easy. It's going to be really hard; we're gonna have to work at this everyday, but I want to do that because I want you. I want all of you, forever, everyday. You and me... everyday.”
Revenir en haut Aller en bas

Samuel Walker
avatar



Articles : 564
Côté coeur : célibataire endurci mes pauvres enfants avec mon boulot je peux pas me permettre autre chose que des coups d'un soir!
Job : Agent de la CIA - Nom de couverture Ethan Lynch, job: garde du corps de Thomas Adams
Copyright : (c)So


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Mar 8 Juil - 22:32

Thomas J. Adams a écrit:
j'suis plus qu'available héhé
ça on le sait siffle

IAN LOVE OF MY LIFE quoi  brille brille brille  ravie de te voir ici hihihihi  yeah yeah yeah 
bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

Thomas J. Adams
avatar



Articles : 1334
Côté coeur : “If you are ready to cry..to feel the pain..to take the risk? You are ready for love”
Job : Si seulement il pouvait avoir le métier qu'il désire .. en attendant, il se fait embobiné par la cia qui argumente sur son point faible.
Copyright : avatar : minddreamer; code: anaelle; gifs : tumblr


MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Mar 8 Juil - 22:43

fouet non mais terni pas ma réputation, méchant garde du corps


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“So it's not gonna be easy. It's going to be really hard; we're gonna have to work at this everyday, but I want to do that because I want you. I want all of you, forever, everyday. You and me... everyday.”
Revenir en haut Aller en bas

Samuel Walker
avatar



Articles : 564
Côté coeur : célibataire endurci mes pauvres enfants avec mon boulot je peux pas me permettre autre chose que des coups d'un soir!
Job : Agent de la CIA - Nom de couverture Ethan Lynch, job: garde du corps de Thomas Adams
Copyright : (c)So


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Mar 8 Juil - 22:45

eeeeh mais j'suis pas sm oh! et t'as pas besoin de moi pour ça mon chat siffle tu te débrouilles bien pr la gérer ta réput siffle


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't know where you're going But do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm going But I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Oliver S. Caldwell
avatar



Articles : 67
Côté coeur : pour des raisons professionnels "fiancé" mais il est célibataire en réalité
Job : agent du FBI dans l'Unité d'Analyse Comportementale (BAU) pour le département de l'United States Federal Bureau of Investigation's National Center for the Analysis of Violent Crime (NCAVC) (en mission d'infiltration: mais il prétend être coach de vie et son nom de couverture est: Oliver Johnson
Copyright : So (avatar)


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod: Default - It Only Hurts
Tes passions:

MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Mar 8 Juil - 23:20

 héhé t'inquiète Thomas, les racoleurs je connais, faut pas avoir honte
en tous les cas merci à vous, bande de tanches
Sam, peut être que tu devrais dire Ollie love of my life  ange 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le pardon n’est jamais facile. La morosité est facile. La haine est facile. Mais le pardon c’est dur parfois, les gens disent des choses qu’ils ne pensent pas ou font des choses qu’ils ne peuvent pas défaire. Parfois, nous faisons des choses qu’on ne peut défaire. Alors nous nous nourrissons pour affamer la douleur.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

Samuel Walker
avatar



Articles : 564
Côté coeur : célibataire endurci mes pauvres enfants avec mon boulot je peux pas me permettre autre chose que des coups d'un soir!
Job : Agent de la CIA - Nom de couverture Ethan Lynch, job: garde du corps de Thomas Adams
Copyright : (c)So


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Mar 8 Juil - 23:31

ah bon racontes tout à tonton sam (l'oncle SAM *sort*)
c'est une demande en mariage beau brun?  héhé  parce que t'sais moi et les subtilité c'est pas encore ça xD


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't know where you're going But do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm going But I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Oliver S. Caldwell
avatar



Articles : 67
Côté coeur : pour des raisons professionnels "fiancé" mais il est célibataire en réalité
Job : agent du FBI dans l'Unité d'Analyse Comportementale (BAU) pour le département de l'United States Federal Bureau of Investigation's National Center for the Analysis of Violent Crime (NCAVC) (en mission d'infiltration: mais il prétend être coach de vie et son nom de couverture est: Oliver Johnson
Copyright : So (avatar)


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod: Default - It Only Hurts
Tes passions:

MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Jeu 10 Juil - 13:20

Je suis pas un pro mariage ... ou plutôt officiellement j'suis pas dispo sur ce point là mais à défaut de proposition pour la vie, je peux toujours t'en faire une pour la nuit héhé
Sinon, désolée je suis lente à faire ma fiche mais je vais la faire  Very Happy 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le pardon n’est jamais facile. La morosité est facile. La haine est facile. Mais le pardon c’est dur parfois, les gens disent des choses qu’ils ne pensent pas ou font des choses qu’ils ne peuvent pas défaire. Parfois, nous faisons des choses qu’on ne peut défaire. Alors nous nous nourrissons pour affamer la douleur.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

Marshall N. Memphis
avatar



Articles : 66
Côté coeur : seul au monde avec Cerbere deux BG célibataires (ouh ça rime) mais bon je dois jouer au fiancé avec mon ex pour une mission cool le programme n'est ce pas?
Job : Agent du Fbi, brigade canine et animalière au sein de la section anti terrorisme- anti gang
Copyright : avatar by barbie shiloh


MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Sam 19 Juil - 12:53

Oliver S. Caldwell a écrit:
Je suis pas un pro mariage ... 
ça c'est sur  siffle siffle siffle 
mais t'as pas tellement le choix en fait  ange  comment ça c'est pour de faux? On m'aurait menti? Crap! Tant pis je vais t'appeller mon petit ourson en guimauve, mon choux à la crème choco caramel, ma petite licorne sautillante, mon petit elfe des bois enchantés.... attends attends j'en ai d'autres  What a Face 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Oliver S. Caldwell
avatar



Articles : 67
Côté coeur : pour des raisons professionnels "fiancé" mais il est célibataire en réalité
Job : agent du FBI dans l'Unité d'Analyse Comportementale (BAU) pour le département de l'United States Federal Bureau of Investigation's National Center for the Analysis of Violent Crime (NCAVC) (en mission d'infiltration: mais il prétend être coach de vie et son nom de couverture est: Oliver Johnson
Copyright : So (avatar)


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod: Default - It Only Hurts
Tes passions:

MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Sam 19 Juil - 14:02

Je savais que tu étais du genre à n'avoir peur de rien mais je te savais pas suicidaire, Memphis Cool tente de m'appeler comme ça, et je te brise les doigts


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le pardon n’est jamais facile. La morosité est facile. La haine est facile. Mais le pardon c’est dur parfois, les gens disent des choses qu’ils ne pensent pas ou font des choses qu’ils ne peuvent pas défaire. Parfois, nous faisons des choses qu’on ne peut défaire. Alors nous nous nourrissons pour affamer la douleur.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

Marshall N. Memphis
avatar



Articles : 66
Côté coeur : seul au monde avec Cerbere deux BG célibataires (ouh ça rime) mais bon je dois jouer au fiancé avec mon ex pour une mission cool le programme n'est ce pas?
Job : Agent du Fbi, brigade canine et animalière au sein de la section anti terrorisme- anti gang
Copyright : avatar by barbie shiloh


MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Sam 19 Juil - 14:12

eeeh mais c'est pour le bien de notre couverture voyons  Very Happy  on va s'fiancer faut que les gens ils croient qu'on est tout guimauve tout paillette quand même  What a Face 
*regarde ses doigts et surveille Oli du coin de l'oeil* c'est pas très gentil ça peut servir tu sais?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Oliver S. Caldwell
avatar



Articles : 67
Côté coeur : pour des raisons professionnels "fiancé" mais il est célibataire en réalité
Job : agent du FBI dans l'Unité d'Analyse Comportementale (BAU) pour le département de l'United States Federal Bureau of Investigation's National Center for the Analysis of Violent Crime (NCAVC) (en mission d'infiltration: mais il prétend être coach de vie et son nom de couverture est: Oliver Johnson
Copyright : So (avatar)


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod: Default - It Only Hurts
Tes passions:

MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Sam 19 Juil - 14:39

Est-ce que j'ai une tronche toute guimauve et toute paillettes ? Suspect Il t'arrivera rien si tu te tiens bien et que tu sais être professionnels mon cher Cool


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le pardon n’est jamais facile. La morosité est facile. La haine est facile. Mais le pardon c’est dur parfois, les gens disent des choses qu’ils ne pensent pas ou font des choses qu’ils ne peuvent pas défaire. Parfois, nous faisons des choses qu’on ne peut défaire. Alors nous nous nourrissons pour affamer la douleur.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

Marshall N. Memphis
avatar



Articles : 66
Côté coeur : seul au monde avec Cerbere deux BG célibataires (ouh ça rime) mais bon je dois jouer au fiancé avec mon ex pour une mission cool le programme n'est ce pas?
Job : Agent du Fbi, brigade canine et animalière au sein de la section anti terrorisme- anti gang
Copyright : avatar by barbie shiloh


MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Sam 19 Juil - 14:46

non mais t'as de beaux yeux  brille 
eeh si je te roule une pelle c'est professionnel jte signale  Very Happy  je m'investi a fond dans mon boulot hein!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Oliver S. Caldwell
avatar



Articles : 67
Côté coeur : pour des raisons professionnels "fiancé" mais il est célibataire en réalité
Job : agent du FBI dans l'Unité d'Analyse Comportementale (BAU) pour le département de l'United States Federal Bureau of Investigation's National Center for the Analysis of Violent Crime (NCAVC) (en mission d'infiltration: mais il prétend être coach de vie et son nom de couverture est: Oliver Johnson
Copyright : So (avatar)


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod: Default - It Only Hurts
Tes passions:

MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Sam 19 Juil - 14:48

Pourquoi j'ai l'impression que mon perso va ressentir le besoin de te tuer un minimum de cinq fois par jour ? Enfin, j'arrête de flooder ma propre fiche, je l'ai bientôt fini, je vais bientôt pouvoir te mettre ta misère Cool


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le pardon n’est jamais facile. La morosité est facile. La haine est facile. Mais le pardon c’est dur parfois, les gens disent des choses qu’ils ne pensent pas ou font des choses qu’ils ne peuvent pas défaire. Parfois, nous faisons des choses qu’on ne peut défaire. Alors nous nous nourrissons pour affamer la douleur.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

Marshall N. Memphis
avatar



Articles : 66
Côté coeur : seul au monde avec Cerbere deux BG célibataires (ouh ça rime) mais bon je dois jouer au fiancé avec mon ex pour une mission cool le programme n'est ce pas?
Job : Agent du Fbi, brigade canine et animalière au sein de la section anti terrorisme- anti gang
Copyright : avatar by barbie shiloh


MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Sam 19 Juil - 14:52

par jour? bon ça va je tolère jusqu'a 10 tentatives j'suis nice je trouve... et le jour uniquement parce que ça se fait pas de tuer un bonhomme dans son sommeil. ça se fait pas de tuer tout court et puis quand même je suis pas trop dégueu ce serait dommage de m'abimer. hein?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Oliver S. Caldwell
avatar



Articles : 67
Côté coeur : pour des raisons professionnels "fiancé" mais il est célibataire en réalité
Job : agent du FBI dans l'Unité d'Analyse Comportementale (BAU) pour le département de l'United States Federal Bureau of Investigation's National Center for the Analysis of Violent Crime (NCAVC) (en mission d'infiltration: mais il prétend être coach de vie et son nom de couverture est: Oliver Johnson
Copyright : So (avatar)


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod: Default - It Only Hurts
Tes passions:

MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Sam 19 Juil - 15:55

Je sais pas, méfie toi, peut être que tu devrais pas trop fermer l'oeil, on sait jamais ce qui peut arriver héhé
Enfin j'ai fini, tu vas pouvoir faire de ma vie, un calvaire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le pardon n’est jamais facile. La morosité est facile. La haine est facile. Mais le pardon c’est dur parfois, les gens disent des choses qu’ils ne pensent pas ou font des choses qu’ils ne peuvent pas défaire. Parfois, nous faisons des choses qu’on ne peut défaire. Alors nous nous nourrissons pour affamer la douleur.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

Samuel Walker
avatar



Articles : 564
Côté coeur : célibataire endurci mes pauvres enfants avec mon boulot je peux pas me permettre autre chose que des coups d'un soir!
Job : Agent de la CIA - Nom de couverture Ethan Lynch, job: garde du corps de Thomas Adams
Copyright : (c)So


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Sam 19 Juil - 16:12

 
   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
   

Félicitations tu es validé!

Wow que dire à part Wow quelle émotion! En plus d'être intense et superbement bien écrit, on imagine bien chaque période de sa vie et la vie actuelle de ce chat? Oui Oli est comparable à un chat, faux solitaire et qui ne se laisse apprivoiser que par les personne qu'il aura choisi. J'ai envie de dire Marshall boulet t'aurais pu être marié today! Bravo et merci pour cette agréable lecture! ps: david lynch <3....Comme promis tu reçois ta paire de chaussons moelleux pour visiter le forum. Bienvenue à la maison! Tu peux commencer par aller poster [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et effectuer toutes les autres demande pour ton personnage dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. N'hésites pas à participer [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et aller poster dans les fiches des autres. Le staff est [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour toutes questions.

A toi de jouer Invité


   
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't know where you're going But do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm going But I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Oliver S. Caldwell
avatar



Articles : 67
Côté coeur : pour des raisons professionnels "fiancé" mais il est célibataire en réalité
Job : agent du FBI dans l'Unité d'Analyse Comportementale (BAU) pour le département de l'United States Federal Bureau of Investigation's National Center for the Analysis of Violent Crime (NCAVC) (en mission d'infiltration: mais il prétend être coach de vie et son nom de couverture est: Oliver Johnson
Copyright : So (avatar)


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod: Default - It Only Hurts
Tes passions:

MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    Sam 19 Juil - 16:33

ohhhhhhh merci pour tous ses compliments brille ca me fait plaisir et je suis contente que t'es bien saisi le perso, c'est tout à fait ca, c'est un chat Very Happy c'est pour ca qui les aime autant Cool
J'avoue que Marshall a merdé sévère, mais il aura un faux mariage à défaut d'un vrai enfin tu m'as fait rougir  Embarassed 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Le pardon n’est jamais facile. La morosité est facile. La haine est facile. Mais le pardon c’est dur parfois, les gens disent des choses qu’ils ne pensent pas ou font des choses qu’ils ne peuvent pas défaire. Parfois, nous faisons des choses qu’on ne peut défaire. Alors nous nous nourrissons pour affamer la douleur.

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

✘ Contenu sponsorisé ✘






MessageSujet: Re: “The past is never where you think you left it.”    

Revenir en haut Aller en bas
 

“The past is never where you think you left it.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
CASE N°9
 :: Les suspects :: Les acquittés
-