AccueilGroupesS'enregistrerConnexion



 
FORUM fermé.

Partagez | 
 

 Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Charlie J. Lancaster
avatar



Articles : 41
Côté coeur : Plutôt volage
Job : A définir


MessageSujet: Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace   Mar 8 Juil - 16:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Laissez moi vous raconter une histoire sur Charlie J. Lancaster , notre suspect du moment. Né(e) le 9 avril 1982 à Brooklyn, il est donc âgé de 32 ANS. Dans la vie, il s'occupe en étant Agent du FBI dans la lutte contre le crime organisé (mafia) (si c'est un espion rajoutez la mention: mais en réalité il est Agent de/du NOM DE L'AGENCE et son nom de couverture est: NOM PRÉNOM ). Il est actuellement Volage et montre des préférences hétérosexuelles. Pour finir, il a avoué lors de l'interrogatoire que son chiffre favori était le 5 ,qu'on lui avait déjà dit qu'il ressemblait à Kadee Strickland et allait rejoindre les White Knight
Froide, hautaine, sûre d’elle, pragmatique, intouchable, intransigeante, brillante, acharnée, déterminée, calculatrice même... Voilà ce qui ressort des conversations chuchotées derrière mon dos. Je me fous du qu’en dira-t-on. Je suis là où je dois l’être et j’emmerde cordialement le monde. Tous ces machos qui pensent qu’une femme n’a rien à faire à une telle place ou bien qu’elle a bénéficié de la promotion canapé. Je sais que si j’en suis là, ce n’est que grâce à moi et à ma force de caractère. Ce caractère forgé sur les bancs des écoles de Brooklyn, dans les rues, sur les terrains de basket, dans la bagarre parfois. Juste assez pour survivre, se faire respecter est déjà survivre de là où je viens et je ne laisserais personne dénigrer ce que je suis devenue. Alors oui, je parais froide et intouchable, c’est bien le but, les apparences me sauvent, comme elles peuvent sauver le monde entier. L’ignorance de l’ennemi est la meilleure alliée qui soit.
Sortie meilleure de ma promo, ayant appris à jouer des coudes de façon plus subtile que je ne le faisais durant mon enfance, mais j’ai appris à rendre coup pour coup, quels qu’ils soient. Je ne me suis jamais laissée faire, j’ai dû apprendre l’estime de moi. Respecte-toi et les autres te respecteront, j’ai surtout appris que les autres te craindrons si toi tu ne le fais pas. Il est difficile de trouver sa place en tant que petite dernière, mais il est tout aussi difficile de la trouver quand vous venez de Brooklyn et que vous n’aspirez qu’à faire votre trou dans les services de police. Le mouton noir, c’est un peu ce que je suis pour mon quartier à présent. Quelle importance ? Je m’en suis sortie je n’ai aucune intention d’y retourner.
Passer des jours entiers sur l’étude d’un réseau, recouper les informations, chercher moi-même ce qu’il me manque, prendre sur mon temps personnel… Quel temps personnel ? Travailler pour l’anti-gang est tout sauf permissif d’une vie privée. Mes partenaires doivent le comprendre, ou ne as le comprendre, à leur guise, mais passer leur chemin s’ils espèrent que les choses changeront.
Quel est votre sentiment face au chiffre neuf ? Devrais-je me sentir superstitieuse d’une quelconque façon ? C’est le chiffre qui crée la polémique en ville, pour autant, je sais que le 666 continue d’effrayer la population chrétienne, tout autant que le 13 les superstitieux.
En quoi votre quotidien est-il impacté par la situation actuelle? Toute ma vie tourne autour de mon job, toute ma vie tourne en ce moment autour du chaos qui règne en ville, comme toutes les forces de l’ordre
Quel est votre opinion sur la manière dont les politiciens et les instances judiciaires gèrent la crise ? Je ne suis pas toujours en accord avec toutes les actions politiques qui sont menées au-dessus de moi, mais je n’ai pour autant aucune raison de m’y opposer, j’ai signé pour faire partie du système, pour servir un pays, et je dois malheureusement me plier à leurs décisions. Aider un Etat veut avant tout dire en respecter les codes. C’est tellement plus facile d’être bandit…
Ce que je voudrais être ? Rester celle que je suis, j’ai assez donné de moi-même pour en arriver là.
Ce que je déteste par-dessus tout ? Passer mon temps à regarder derrière mon épaule, de peur que mon passé et mes origines ne ressurgissent
Quel serait mon plus grand malheur ? Retourner dans mes quartiers ?
Comment j'aimerais mourir ? En me battant pour ce en quoi je crois




Dernière édition par Charlie J. Lancaster le Ven 11 Juil - 19:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Charlie J. Lancaster
avatar



Articles : 41
Côté coeur : Plutôt volage
Job : A définir


MessageSujet: Re: Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace   Mar 8 Juil - 16:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L’ignorance de l’ennemi est la meilleure alliée qui soit

C’est l’histoire de cette gamine de Brooklyn, cadette de 3 frères, normalement destinée à être choyée par ces derniers, mais ayant plutôt essuyé le fait d’être l’accident de dernière minute, et de servir de joker à ses frères. Cette histoire, c’est la mienne.
Petite, je pensais que le monde ressemblait à Brooklyn, ou que Brooklyn était le monde et que les gens agissaient comme ils le devaient. Les viols, les vols, les cambriolages, les agressions, tout ça faisait partie du monde n’est-ce-pas ? Quelle était la part du bien ou du mal dans tout ça ? Quand vous n’avez connu que ce genre de vie, quelle est la réalité ? Je restais persuadée que frapper son frère pour accéder au frigo restait dans la normalité, que c’était la façon de faire dans une famille, comme une façon de se dire je t’aime. Que quand mes frères me mettaient une raclé pour que je ne dise rien à nos parents, ils faisaient ça pour m’apprendre. Et puis en grandissant, bien qu’ayant attrapé les mêmes habitudes et le même comportement, je me suis rendue compte que le monde pouvait être autrement. Plus juste, moins criminel, plus sensé et surtout plus moral. A 10 ans, je savais que je travaillerais pour le gouvernement. La raison ? Je ne faisais pas partie de ces groupes dont la haine anti-flic ressemblait à un mode de vie. Je n’ai jamais eu aucune envie de faire bruler leurs voitures de patrouille, ni de les agresser, ou encore de les siffler quand ils passaient. Je voyais en eux une sorte de protection dont il ne fallait pas parler, une sorte de bienveillance que je n’avais pas à mériter, comme acquise, je ne sais pas pourquoi. Je taisais bien évidemment cette vocation face à mes frères, qui m’auraient mis la raclée du siècle. Méritée ou pas, ça n’a jamais vraiment été leur problème au fond.

12 ans, c’est l’âge que j’ai quand une série de morts fait parler d’elle dans le quartier. Je vais toujours à la même école, je viens rentrer en secondaire et je ne suis pas rassurée de partir seule le matin. Seul un de mes frères est encore au collège, en dernière année, et se fout royalement de m’accompagner ou pas. Au contraire, il préfère qu’on ne nous voie pas ensemble. Vous comprenez, il a une copine et trainer sa petite sœur, c’est moins cool. Le QI de cette fille doit difficilement avoisiner les 41 qui doit être aussi sa pointure. Une belle bête. Mon frère ne lui demande pas grand-chose, elle couche. A quoi bon chercher plus loin ! Giovanni, Alessi, Andy et Charlie. Voilà, c’est notre tribu. La condition italienne de mon père résonne jusque dans nos prénoms. J’ai pris la blondeur de ma mère, Dieu merci j’ai évité le gène de la soumission chronique.
Pour en revenir à nos cadavres, toutes des filles sans famille, sans attaches particulière à ce quartier, et j’ai fini par apprendre qu’elles étaient toutes putes, enrôlées dans le même réseau. Ce qu’on dit des flics ou pas, moi j’ai surtout retenu que grâce à eux, le réseau avait été démantelé, j’ai par la même appris ce qu’étais un mac. Je ne peux pas parler de passion, mais de vocation. Voilà quoi j’allais passer ma vie. Traquer ce genre d’ordure. C’est grâce aux policiers que ma peur d’aller à l’école fut vaincue.

Nous sommes deux à avoir fait des études. Le plus grand, Giovanni, et moi. L’un avocat dans la finance, le crime en col blanc, la bourse, l’argent, tout ça, et moi qui entre fièrement à Havard avec une bourse d’étude. J’ai bossé comme une malade pour en arriver là. Chaque jour, chaque nuit, sans relâche, empruntant des bouquins à tour de bras que je peinais à cacher et à porter jusqu’à chez moi. Hors de question de laisser tout ça à vue d’autrui, j’en aurais pris pour mon grade. Me tabasser pour faire un exemple n’aurait pas fait peur aux nouveaux petits caïds du quartier. Et puis j’ai décroché ma bourse, enfin, et ait pu quitter ce quartier dans lequel je revenais tous les soirs en trainant les pieds, rêvant du jour où je pourrais en partir sans jamais me retourner. Ce fut chose faite.
Installée sur le campus étudiant d’Harvard, j’ai commencé à vivre. Tout du moins à vivre sans me retourner chaque minute pour regarder par-dessus mon épaule en craignant l’agression. Adieu le sentiment d’insécurité et bonjour lutte acharnée sur le chemin de l’excellence. Je n’ai jamais laissé personne passer devant moi. J’étais la meilleure et je tenais à le rester. Compter les heures et les soirées ratées pour révision ne m’a jamais effleuré l’esprit. Je n’étais pas là pour faire la fête mais pour bosser, ce que j’ai fait. Mes efforts ne seraient pas vains pour une soirée trop arrosée et encore moins pour une amourette sans lendemain, puisqu’il aurait de toute façon fini par me tromper avec une de ses midinettes à moitié à poil appelée cheerleader, sur le côté du stade. Les hommes sont tous les même, à 18 ou 40 ans, ils ne pensent qu’avec leurs attributs. Pensée à ma mère, cocue depuis la nuit des temps.

Diplômée, spécialisée en analyse comportementale, mention excellente, major de ma promo en cursus criminologique, et un passé de fille de riches que je me suis inventée de A à Z. Avouer que je sortais de Brooklyn m’aurait d’office exclue de plus de groupes que je n’aurais pu le supporter. M’inventer une vie ne m’a jamais posé le moindre souci de conscience et m’a ouvert un nombre de portes insoupçonnables.
Je suis enfin officiellement sortie de mon trou, et même si mon premier appartement ne ressemble guère à celui auquel j’aspire un jour sur les hauteurs de New-York ou de Los Angeles, il est à moi. Je suis indépendante, autonome, et ait pris mon parti du côté de la loi. Pour l’instant, je ne suis que gratte papier, mais c’est au moins ce qu’il faut pour prendre conscience de la réalité du terrain et aussi de faire ses premières armes en attendant d’avoir un profil assez intéressant pour rentrer à la FBI Academy de Quantico et ainsi accéder à la très prisée formation d’agent du FBI. C’était bien le but et c’est objectif atteint. Mes 23 ans acquis, ma spécialisation en profilage, mon ancienneté sur le terrain, mes tests d’aptitudes prouvés, même mes origines ont pour la première fois dû être mises à nues pour les biens de mon admission. C’est un sacrifice que j’ai su faire. 20 semaines de formation plus tard, me voilà devenue Agent Lancaster.

L’anti-gang, c’est là que j’ai atterrit. Exactement là où j’ai pu le demander. Mes résultats exceptionnels, mon acharnement, mon emploi à faire ce qu’il faut dans les meilleurs délais ont payé, il n’y a que le travail qui paye. Je suis contre le piston à un point qui dépasserait n’importe qui. J’ai travaillé pour en arriver là, pourquoi les autres auraient des passe-droits ?
Je suis à ce poste depuis plus 7 ans à présent. Un début de carrière s’annonçant prometteur. Mes supérieurs ne se plaignent pas des heures interminables que je passe au bureau pour arranger leurs affaires. Le travail de l’ombre ne me fait pas peur. Au fond je sais que c’est grâce à ça qu’une enquête avance, c’est ma longueur d’avance sur tous ces politiciens dont l’affront préféré et primitif est celui du « la mienne est plus grosse que la tienne ». La mienne n’est rien du tout et j’ai au moins le mérite de savoir pourquoi je me sens satisfaite.

Cette histoire de meurtre remue toute la ville et je tente par tous les moyens de faire avancer les choses. Ce n’est pour autant pas si simple. Avec cette psychose se débattant autour du chiffre 9, le nombre de tarés en liberté augmente, le nombre d’appels sans aucun rapport avec l’enquête explose et tout ça nous fait perdre un temps considérable. De mon côté, ma pêche à l’information est bien peu orthodoxe…



DERRIERE L'ECRAN

Hey moi c'est Alice Underground j'ai 19 ans je vous ai trouvé sublimes ! /span> et je pense que je vais rester longtemps !. J'ai bien lu le réglement je sais que vous aimez les prouvez le nous.
Code:
[b]Kadee Strickland[/b] ► [i]Charlie J. Lancaster[/i]

Propriété de Nine O' Shock (c) So'



Dernière édition par Charlie J. Lancaster le Ven 11 Juil - 23:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Thomas J. Adams
avatar



Articles : 1334
Côté coeur : “If you are ready to cry..to feel the pain..to take the risk? You are ready for love”
Job : Si seulement il pouvait avoir le métier qu'il désire .. en attendant, il se fait embobiné par la cia qui argumente sur son point faible.
Copyright : avatar : minddreamer; code: anaelle; gifs : tumblr


MessageSujet: Re: Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace   Mar 8 Juil - 22:32

Bienvenue sur le forum =D
Pressé de voir quelle personnage tu vas nous faire, en tous les cas, n'hésite surtout pas si tu as besoin.
Je sors les pompoms pour t'encourager, et je connais l'actrice sur ton avatar mais je n'arrive pas à la replace, haha faudra me donner un indice  Evil 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“So it's not gonna be easy. It's going to be really hard; we're gonna have to work at this everyday, but I want to do that because I want you. I want all of you, forever, everyday. You and me... everyday.”
Revenir en haut Aller en bas

Jacob A. Rivers
avatar



Articles : 1102
Côté coeur : Célibataire
Job : Brancardier
Copyright : Schizophrenic


MessageSujet: Re: Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace   Ven 11 Juil - 20:28

Je t'ai même pas souhaité la bienvenue, je le fais quand même avant que tu sois validée Very Happy Welcooome !  cheers I love you 
Je ne connaissais pas Kadee, mais elle est vraiment super jolie brille Prépare toi à un harcèlement en règles jusqu'à ce qu'on se trouve un lien What a Face
Revenir en haut Aller en bas

Charlie J. Lancaster
avatar



Articles : 41
Côté coeur : Plutôt volage
Job : A définir


MessageSujet: Re: Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace   Ven 11 Juil - 20:41

Mais trouvons-nous un lien très vite ! Bien au contraire XD
Une idée ? Je suis ouverte à tout !
Revenir en haut Aller en bas

Jacob A. Rivers
avatar



Articles : 1102
Côté coeur : Célibataire
Job : Brancardier
Copyright : Schizophrenic


MessageSujet: Re: Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace   Ven 11 Juil - 20:48

Pas encore mais je finis une réponse et je lis ta fiche, mon esprit profondément tordu trouvera sûrement quelque chose Very Happy Et je te résumerai un peu l'histoire de Jack si tu veux brille
Revenir en haut Aller en bas

Charlie J. Lancaster
avatar



Articles : 41
Côté coeur : Plutôt volage
Job : A définir


MessageSujet: Re: Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace   Ven 11 Juil - 20:50

Avec grand plaisir ! Je t'ai envoyé un MP Wink
Revenir en haut Aller en bas

Samuel Walker
avatar



Articles : 564
Côté coeur : célibataire endurci mes pauvres enfants avec mon boulot je peux pas me permettre autre chose que des coups d'un soir!
Job : Agent de la CIA - Nom de couverture Ethan Lynch, job: garde du corps de Thomas Adams
Copyright : (c)So


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Re: Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace   Ven 11 Juil - 22:45

on t'oublies pas ma poule on est en train de regarder par rapport aux spécialisations du FBI justement en études de droits nous aurions plus vu une autre branche, mais sachant que tu voulais faire profiler (analyste comportemental) on aurait plus pensé a des études de psycho ou mieux encore (parce que ça correspond plus a son type de carrière) la criminologie (y'a du droit en crimino) ou alors la mettre en double master droit /crimino bref tout ce qui est sciences comportementales. Enfin ce serait que changer ou ajouter un double cursus à ton perso . Quoi siffle on est pointilleuses un peu xD mais sinon je te rassure le reste va bien et la validation te pend au nez xD


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't know where you're going But do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm going But I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Charlie J. Lancaster
avatar



Articles : 41
Côté coeur : Plutôt volage
Job : A définir


MessageSujet: Re: Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace   Ven 11 Juil - 23:00

Je m'en occupe tout de suite ! Ce n'est qu'un détail à changer Wink
Revenir en haut Aller en bas

Samuel Walker
avatar



Articles : 564
Côté coeur : célibataire endurci mes pauvres enfants avec mon boulot je peux pas me permettre autre chose que des coups d'un soir!
Job : Agent de la CIA - Nom de couverture Ethan Lynch, job: garde du corps de Thomas Adams
Copyright : (c)So


Feuille de personnage
Tes rps en cours:
Dans ton ipod:
Tes passions:

MessageSujet: Re: Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace   Ven 11 Juil - 23:08


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Félicitations tu es validé!


super ma poule j'suis désolée prend ton temps pour les modif... c'est pas gênant ta fiche est cool en esperant y voir la famille de la dame muhahaha.Comme promis tu reçois ta paire de chaussons moelleux pour visiter le forum. Bienvenue à la maison! Tu peux commencer par aller poster [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et effectuer toutes les autres demande pour ton personnage dans [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. N'hésites pas à participer [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et aller poster dans les fiches des autres. Le staff est [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour toutes questions.

A toi de jouer Invité






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I don't know where you're going But do you got room for one more troubled soul? I don't know where I'm going But I don't think I'm coming home and I said I'll check in tomorrow if I don't wake up dead
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

✘ Contenu sponsorisé ✘






MessageSujet: Re: Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace   

Revenir en haut Aller en bas
 

Agent Lancaster -> On dit qu'il y a le feu sous la glace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
CASE N°9
 :: Les suspects :: Les acquittés
-